« Prendre le temps de réfléchir, de co-construire et collaborer tous ensemble » Sébastien Galodé, directeur régional Bretagne/Pays de la Loire AG2R La Mondiale

« Prendre le temps de réfléchir, de co-construire et collaborer tous ensemble » Sébastien Galodé, directeur régional Bretagne/Pays de la Loire AG2R La Mondiale

Sébastien Galodé - AG2R La Mondiale

Sébastien Galodé, directeur régional Bretagne/Pays de la Loire AG2R La Mondiale revient sur l’action du groupe pendant la crise du Covid-19. Il évoque les enjeux du « monde d’après » pour les entreprises et pour l’écosystème breton.

Partenaire du Forum Économique Breton, qui se tiendra les 8 et 9 septembre prochain, il exprime ce que représente cet évènement pour lui, pour AG2R La Mondiale et pour la Bretagne. Interview.

Comment avez-vous vécu la crise, vous et AG2R LA MONDIALE dans son ensemble, sur votre territoire ?

Nous sommes avant tout un assureur de personne : A ce titre nous assurons le chef d’entreprise, ses salariés jusqu’aux retraités. Nous étions donc très mobilisés durant la crise.

Notre gestion de la crise s’est faite en 3 phases. La première, durant le confinement, a d’abord été d’accompagner en proximité l’ensemble de nos clients.  Nos équipes avaient pour objectif d’appeler chacun de ceux-ci afin de savoir dans quelle situation ils se trouvaient, de les rassurer et de mettre en place les solutions nécessaires.

La deuxième phase a consisté à préparer la sortie du confinement. Nous avons pour cela développé 70 nouveaux services afin de répondre aux différents besoins, comme une solution de soutien psychologique, ou des services dédiés aux EHPAD afin d’accompagner les personnes en grande fragilité mais aussi les établissements. Nous avons également financé des masques pour des associations d’aide à domicile, ou encore sollicité des partenaires pour soutenir l’équipement des entreprises.

Enfin, dès le mois de juin, nous avons commencé à reprendre des rendez-vous. La période nous a permis de développer tout notre pan digital, et nous avons fait en 4 mois ce que nous n’aurions peut-être pas réussi en 3 ans. Nous sommes néanmoins toujours des animaux sociaux, et nous avons besoin de nous voir et de nous rencontrer. Nous avons donc préparé au mois de juin le retour auprès de nos clients et prospects dans l’accompagnement des différents dispositifs, notamment sur la loi PACTE.

Aujourd’hui, nous assistons à un retour « normal » à l’activité, même si nous ne rattraperons jamais ce que nous n’avons pas fait.  Nous espérons que l’accompagnement et les services développés ont été perçus de manière positive et ont été à la hauteur des attentes.

Quelle vision avez-vous des perspectives de fin d’année pour les entreprises bretonnes ?

Nous assurons aujourd’hui 120 branches professionnelles dont certaines ont traversé, voire bien traversé la crise, notamment les entreprises de la distribution, de l’agroalimentaires, mais il y a aussi malheureusement des secteurs qui sont plus en souffrance, notamment l’hôtellerie, la restauration et l’événementiel (catastrophique).

Notre vison, c’est qu’il y a globalement un rebond plutôt meilleur que ce que nous anticipions en matière de reprise d’activité. Certains secteurs comme l’automobile repartent même très bien. Les français ont épargné massivement par crainte du lendemain. Selon les dispositifs mis en place par l’état celle-ci peut contribuer à la relance de l’économie. Les perspectives d’ici la fin d’année sont plutôt bonnes selon les secteurs d’activités.  A moyen terme, tous les acteurs attendent de voir le début d’année 2021 avec le remboursement des PGE et de l’ensemble des aides qui ont permis aux entreprises de traverser cette période difficile. Dans le même temps, quelle sera l’évolution de la pandémie nul ne le sait. Il est donc très complexe de se prononcer sur l’avenir face à tant d’incertitudes.

Quelles sont les raisons de la participation d’AG2R LA MONDIALE au FEB ?

Nous avons un beau maillage territorial et nous sommes partenaires des grandes organisations, qu’elles soient professionnelles, patronales, salariales ou consulaires : nous avons une vraie proximité avec les entreprises. Nos salariés sont attachés à la région et nous nous revendiquons bretons. Notre métier est d’être proche de ce qui fait la richesse du territoire, à savoir les entreprises et les hommes. Le FEB est un lieu de réflexion sur le développement de la Bretagne, nous sommes ravis d’en faire partie et de contribuer à cette réflexion.

Le FEB c’est l’intelligence multiple des entreprises, des institutions, des collectivités du territoire de toutes les représentations et nous avons tous notre rôle.

Le FEB permet ce temps d’échange : durant deux jours, nous pouvons prendre le temps de réfléchir, de co-construire et collaborer tous ensemble. Si nous sommes bons, nous devrions en sortir une feuille de route concrète pour les années à venir, quelques trajectoires pouvant permettre le développement continu de la Bretagne mais aussi son désenclavement. Quand on voit la position des aéroports, des ports, le Brexit, tout l’environnement de notre région est fortement impacté par les considérations nationales et internationales et notre destin nous l’avons entre nos mains, nous, en Bretagne, par les acteurs de la Bretagne.

Quelles sont les thématiques sur lesquelles AG2R LA MONDIALE souhaite s’engager plus particulièrement ?

Aujourd’hui, nous nous engageons pour l’emploi en Bretagne, nous travaillons avec des associations et menons des actions sur l’inclusion. Nous avons également un axe de travail sur le sujet de l’habitat où il y a encore beaucoup à faire. Enfin le bien vieillir, le nombre de retraités ne cessent de croitre.  La Silver Economie est une source de développement économique pour la Bretagne.

Enfin on parle beaucoup de l’entreprise, du monde économique, mais il ne faut pas oublier le chef d’entreprise en tant que personne. Dans ce contexte, nous nous engageons auprès de lui pour lui apporter le meilleur conseil et la meilleure vision dans le cadre du développement de son entreprise. Une entreprise qui se développe, cela passe aussi par un chef d’entreprise bien dans ses baskets, c’est pourquoi nous devons lui apporter et développer les services nécessaires pour qu’il soit serein et s’occupe au mieux de son entreprise, ses salariés, ses clients.

Envie de participer au FEB ? Inscrivez-vous ici.

À lire aussi sur Widoobiz : « La période actuelle offre des opportunités de consolidation  » Karim Essemiani, président fondateur de GwenneG

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire