Olivier Veran : le résumé des annonces du 1er octobre

Olivier Veran : le résumé des annonces du 1er octobre

Publié le 1 octobre 2020

Annonces Olivier Veran

Alors que l’évolution de propagation du virus inquiète et que la France se prépare à une deuxième vague,Olivier Véran a tenu sa conférence de presse hebdomadaire depuis l’hôpital Bichat à Paris. Résumé des annonces du jeudi 1er octobre.

C’est depuis l’hôpital Bichat qu’Olivier Véran a tenu sa conférence de presse pour faire le point sur l’évolution de la covid-19 en France.

75 décès pour 15 000 malades 

« Parmi les 15 000 malades diagnostiqués aujourd’hui, il y’en aura au moins 75 à 150 qui iront en réanimation et presque autant décéderont de l’infection » alerte Olivier Véran. Il ajoute que pour 10 malades en réanimation, 3 ont moins de 65 ans.

Le virus évolue trop vite 

« Dans certaines grandes métropoles, le virus évolue bien trop vite » a reconnu le ministre de la santé. Un constat confirmé par Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique Covid-19 et qui nécessite de nouvelles mesures.

Les zones d’alerte renforcées et maximales

-Zones d’alerte renforcées : Paris et petite couronne, Lyon , Lille, Montpellier, Bordeaux, Grenoble, Rennes, Rouen, Saint-Etienne

-Alerte maximale : Aix, Marseille et Guadeloupe

Une « embellie  » se dessine à Nice,  Marseille et Bordeaux selon Olivier Véran qui reconnait cependant que « la situation des Hauts de France inquiète ». Il ajoute que Paris et la petite couronne pourraient être placées en zone d’alerte maximale dès lundi et que 5 métropoles sont  en dégradation : Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Etienne.

Des annonces lundi à l’aune de l’évolution du virus

« Si les indicateurs confirment, d’ici la fin du week-end, que la capitale a bien dépassé ces seuils (…)pour Paris et la petite couronne, de nouvelles mesures seront annoncées lundi » selon Olivier Véran. « Le passage en zone d’alerte maximale supposera que les habitants de Paris et la petite couronne réduisent leurs interactions sociales de manière drastique : plus de fêtes de famille, plus de soirées et fermeture totale des bars » annonce le ministre des solidarités et de la santé.

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire