Crise sanitaire : le gouvernement et Uber s’engagent pour protéger les femmes victimes de violences conjugales

Crise sanitaire : le gouvernement et Uber s’engagent pour protéger les femmes victimes de violences conjugales

violences conjugales

Suite aux Conseils de défense programmés aujourd’hui et demain, de nouvelles mesures devraient être mises en place pour enrayer la propagation de la pandémie. Dans un communiqué publié ce jour, le gouvernement rappelle les dispositifs destinés à protéger les femmes victimes de violences conjugales ainsi que leurs enfants.

Ce contexte sanitaire inédit constitue un facteur aggravant pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants lorsqu’ils sont confinés avec leurs agresseurs. Il est important de rappeler que l’ensemble des différents dispositifs d’alerte et de secours sont actifs et opérationnels pour écouter, secourir et protéger les personnes victimes de violences à l’intérieur du foyer.

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 31 mars 2021, Uber propose également 2 000 courses gratuites mises à disposition de la Fédération nationale solidarité femmes afin de mettre à l’abri les femmes victimes de violences en situation d’urgence. Une première expérimentation de ce type avait été menée durant la période de confinement entre mars et juin 2020.

Si elles se sentent en danger, les femmes peuvent quitter leur domicile avec leurs enfants à tout moment, et ce sans devoir disposer d’une attestation. Les policiers et les gendarmes ont été formés à ces situations d’urgence. Depuis le confinement, les personnes victimes ont également la possibilité de se signaler, à tout moment et sans attestation, auprès de leur pharmacien qui contactera les forces de l’ordre.

En cas d’urgence et de danger immédiat, les victimes sont encouragées à appeler le 17 ou à utiliser le 114 par SMS. Pour un conseil, une orientation ou pour signaler un fait de violences, le 3919, numéro gratuit et anonyme, fonctionne du lundi au vendredi de 9h à 22h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h. Il est également possible de signaler une situation de violence sur Internet via la plateforme dédiée : ARRETONSLESVIOLENCES.GOUV.FR. Celle-ci fonctionne tous les jours sans exception, 24h/24 grâce à un tchat non traçable.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire