« On essaye de parler du handicap en valorisant ce qui se fait de bien », Valentin Duthion Fondateur de Le Regard Français

« On essaye de parler du handicap en valorisant ce qui se fait de bien », Valentin Duthion Fondateur de Le Regard Français

Le Regard Français - Valentin Duthion et Kévin Robert

Valoriser les compétences et le travail des personnes en situation de handicap, c’est la mission que s’est donnée Le Regard Français. Cette toute jeune entreprise lyonnaise vend des T-shirts aux messages fun et décalés afin de mettre en avant, avec humour, nos différences et nos complexes. Mais derrière cette activité se cache une plus grande ambition : changer le regard sur le handicap et mettre en valeur le savoir-faire des travailleurs handicapés. Nous avons rencontré Valentin Duthion, co-fondateur de Le Regard Français.

Valentin Duthion et Kévin Robert, co-fondateurs de Le Regard Français, ont tout fait ensemble. Amis, colocataires, collègues, il ne leur manquait que l’aventure de l’entrepreneuriat à vivre tous les deux. En 2019, ils fondent donc Le Regard Français, qui commercialise des t-shirts humoristiques, handi-responsables et made in France. On vous en dit plus sur cette entreprise engagée à la bonne humeur communicative.

Le Regard Français : l’humour comme ADN

Valentin Duthion le constate régulièrement : le handicap n’est pas toujours séduisant. Il peut même avoir un discours vieillissant. C’est justement ce que lui et son associé, Kévin Robert, souhaitent changer grâce à leur entreprise. Pour cela, ils se servent de leur grand sens de l’humour.

Rire, plaisanter, dédramatiser : cela fait partie de l’ADN de Le Regard Français. Ses fondateurs sont convaincus du grand pouvoir de l’humour pour sensibiliser et apporter de précieuses informations sur le handicap. Il permet notamment de faire changer les choses grâce à un discours frais, décalé et fun. « On essaye de ne pas parler du handicap en pointant du doigt les problèmes mais en valorisant ce qui se fait de bien », résume Valentin Duthion.

C’est cet état d’esprit que reflète leur marque au travers de T-shirts aux messages amusants et bourrés d’autodérision dont voici quelques exemples. Une personne en fauteuil roulant pourra arborer fièrement le slogan : « En roue libre », quand une personne amputé d’un bras s’affichera avec le message : « Ce t-shirt m’a coûté un bras ». D’autres textes tentent quant à eux de nous réconcilier avec nos petits et gros complexes. Aucun doute sur le fait que certains riront jaune. Mais pour ceux qui ne craignent pas de se tourner en dérision, ces t-shirts ont le mérite de briser les tabous.

Le Regard Français - équipe

Le Regard Français veut faire changer les choses grâce à un discours frais, décalé et fun. Crédit photo : Le Regard Français

Rire pour changer de regard sur le handicap

Le public porte souvent un regard erroné sur la valeur et les compétences des personnes en situation de handicap. Cette mauvaise appréciation provient notamment d’amalgames et de préjugés bien ancrés. Lorsque l’on parle de handicap, on imagine tout de suite un fauteuil roulant ou une personne trisomique. Pourtant, on compte 12 millions de personnes handicapées en France, dont 80% de handicaps invisibles. Parmi ceux-ci on trouve les maladies chroniques ou invalidantes, les troubles cognitifs, les troubles psychiques et les handicaps sensoriels. Dès lors, la méconnaissance de ce que représente le handicap mène bien souvent à une incompréhension et à un discours qui, de base, exclut 80% des personnes concernées. C’est ce que souhaite à tout prix changer Le Regard Français en communiquant et en informant davantage le public sur la réalité du handicap.

« On ne peut pas faire oublier le handicap, parce qu’il est bien là. Mais l’humour permet de mieux vivre avec, de l’accepter », témoigne Valentin Duthion. Selon lui, l’autodérision permet de parler de tout, même de sujets lourds. Grâce à l’humour, il est possible de discuter et d’effacer les zones d’ombres pour finalement parvenir à une meilleur compréhension du handicap et de ses problématiques. En se promenant sur le site internet de Le Regard Français, on s’aperçoit d’ailleurs que l’entrepreneur est le premier à rire de son handicap. Par ses plaisanteries et son ton joyeux, il ouvre le dialogue, autorise l’échange. « Cela permet d’amener les choses de manière un peu plus fun et décalée et en même temps de sensibiliser », explique-t-il.

Le Regard Français - Valentin Duthion & Kévin Robert

Valentin Duthion et Kévin Robert, fondateurs du Regard Français. Crédit photo : Le Regard Français

Valoriser le travail des personnes en situation de handicap

Chez Le Regard Français, on sait que le travail ne se résume pas à un salaire. Il implique une reconnaissance sociale, une valorisation d’un travail bien fait. Travailler, c’est être stimulé, prendre part à la société et ne pas rester isolé. Dès lors, outre ses messages humoristiques, Le Regard Français valorise le travail et les compétences des personnes en situation de handicap en collaborant avec des entreprises adaptées* et des ESAT**.

Il existe un peu plus de 1 400 ESAT en France, et 800 entreprises adaptées. Beaucoup d’entreprises s’adressent à ces établissements pour des missions ponctuelles, de conditionnement notamment. En leur confiant l’intégralité de leur chaîne de production, Le Regards Français souhaite montrer que les ESAT ou les entreprises adaptées rassemblent de nombreuses compétences. De fait, ces deux acteurs comptent près de 200 métiers référencés.

En faisant appelle à ces organismes, le Regard Français garantit une production handi-responsable, sociale et solidaire. Car, si l’entreprise a fait du T-shirt son produit phare, elle ne se définit pas pour autant comme une marque de textile. « Nous sommes avant tout une marque qui valorise les savoir-faire. Nous avons commencé notre activité par le textile car c’est un métier bien maîtrisé par les entreprises adaptées et les ESAT. Cela nous permet de vendre un produit que tout le monde porte et donc de véhiculer nos messages, de changer le regard sur le handicap », précise Valentin Duthion. Lui et son associé prévoient d’ailleurs d’élargir leur gamme de produits. Sweatshirts, gourdes, bracelets, rien ne les arrête. « Nous construirons notre offre ensemble, avec les entreprises adaptées et les ESAT, en fonction de leurs envies, de leurs besoins et de leurs compétences », conclut Valentin Duthion.

*Une entreprise adaptée est une entreprise qui emploie plus de 55% de personnes qui ont la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).

**Les ESAT, Établissements et services d’aide par le travail sont des établissements médico sociaux. Ils emploient 100% de travailleurs en situation de handicap.

À lire aussi sur Widoobiz : « La solidarité doit se propager plus vite que le coronavirus ». Xavier du Crest de Villeneuve, directeur France de Handicap International

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire