Allocution d’Emmanuel Macron : résumé des annonces du 28 octobre

Allocution d’Emmanuel Macron : résumé des annonces du 28 octobre

Publié le 28 octobre 2020

Après avoir réuni dans la matinée un deuxième conseil de défense, Emmanuel Macron a pris la parole, ce mercredi 28 octobre, pour annoncer de nouvelles restrictions. Ce qu’il fallait retenir.

A l’heure où la situation épidémiologique continue de se dégrader en  France métropolitaine, le Président de la République annonce de nouvelles restrictions lors de son allocution du mercredi 28 octobre.

Un reconfinement dès vendredi

« Le virus circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas anticipé » déclare Emmanuel Macron qui qualifie les mesures actuelles d’insuffisantes pour endiguer une vague qui touche toute l’Europe. Il annonce « Dans ce contexte ma responsabilité de protéger tous les Français(…) »insiste le Président qui annonce « qu’il fallait retrouver, à partir de vendredi,  le confinement qui avait stoppé le virus. » Tous les territoires sont concernés.

Les écoles pourront rester ouvertes

« Ce confinement sera adapté sur trois points principaux : les écoles resteront ouvertes, le travail pourra continuer et les visites en Ehpad seront autorisées » détaille le Président de la République. Et d’ajouter « comme au printemps, vous pourrez sortir de chez vous, uniquement pour travailler , vous rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire des courses essentielles ou prendre l’air à proximité de votre domicile ».

Attestation pour se rendre au travail

« C’est donc le retour de l’attestation » déclare Emmanuel Macron. Il explique que, comme au printemps, les réunions privées, en dehors du strict noyau familial, seront exclues. Les rassemblements publics seront interdits et il ne sera pas autorisé de se déplacer d’une région à l’autre.

Tolérance pour les retours de vacances

Le Président annonce « qu’il y aura une tolérance durant ce week-end de retour pour que chacune et chacun puisse revenir de son lieu de vacance pour que les familles puissent s’organiser ».

Les commerces qualifiés de « non essentiels » seront fermés

« Les commerces qui ont été définis au printemps comme non essentiels, les établissements recevant du public, notamment les bars et restaurants, seront fermés » explique Emmanuel Macron  qui annonce qu’il continuera d’adopter « le quoiqu’il en coûte ».

Une prise en charge qui pourra s’élever jusqu’à 10 000 euros par mois

Une réponse économique qui se poursuivra selon le Président, et qui « sera même plus importante qu’en mars pour nos petites entreprises fermées administrativement avec la prise en charge, jusqu’à 10 000 euros par mois, de leur perte en chiffre d’affaires » déclare également ce dernier. Les salariés et les employeurs qui ne peuvent pas travailler pourront quant à eux continuer de bénéficier du chômage partiel. « Et nous compléterons par des mesures de trésorerie pour les charges, les loyers des prochaines semaines, et un plan spécial sera fait pour les indépendants, les commerçants, les très petites et moyennes entreprises.. » détaille Emmanuel Macron.

Télétravail généralisé

« Le télétravail sera à nouveau généralisé, mais (…) l’activité continuera avec plus d’intensité » souligne Emmanuel Macron. Les guichets des services publics resteront ainsi ouverts, les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments et travaux publics continueront de fonctionner. « L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer » déclare ce dernier.

Les frontières à l’espace européen demeureront ouvertes

« Nos frontières intérieures à l’espace européen demeureront ouvertes, et sauf exception, les frontières exterieures resteront fermées » annonce le Président qui nuance toutefois ses propos « bien évidemment les Français de l’étranger resteront libres de regagner le territoire ».

Dans les ports et les aéroports, pour les déplacements internationaux, des tests rapides et obligatoires seront déployés pour toutes les arrivées. « Aucun voyageur ne doit pouvoir entrer sur le territoire européen sans qu’on soit certains qu’il n’est pas porteur du virus » déclare Emmanuel Macron.

Les visites en maisons de retraite et en  EHPAD autorisées

« Les visites en maisons de retraite et en EHPAD seront cette fois autorisées, dans le strict respect des règles sanitaires » annonce le Président. Et d’ajouter, sur les cimetières  » ils demeureront ouverts, je veux que nous puissions continuer à enterrer dignement nos proches ».

L’ensemble de ces mesures doit rentrer en application dans la nuit de jeudi à vendredi, à minima jusqu’au 1er décembre.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire