Les mots qui ont fait 2020 / #2 Confinement

Les mots qui ont fait 2020 / #2 Confinement

Confinement, masque, virus, distanciation… Autant de mots qui ont fait la « Une » des médias et des réseaux sociaux en 2020. Aujourd’hui, ils sont entrés dans notre vocabulaire quotidien et ne sont d’ailleurs pas près d’en sortir. Mais que signifient vraiment ces mots ? Que révèlent-ils de notre monde, de notre langage ? Agrégée en Lettres classique, Delphine Jouenne s’est penchée sur ces mots et leur origine dans son ouvrage Un bien grand mot. Aujourd’hui, nous nous intéressons au mot « confinement ».

Plusieurs jours avant l’annonce officielle, la rumeur courrait déjà dans les bureaux et à la maison : nous allons être confinés. Le 17 mars signe son entrée en vigueur pour près de deux mois en France. Mais que signifie ce mot, « confinement » ? « Il trouve son origine dans le verbe confinnere, sens ancien d’enfermer, mais également de confinis qui signifie voisin et confinium qui veut dire ‘limite commune à des  territoires’, explique Delphine Jouenne. Le confinement traduit ainsi l’idée d’enfermement, d’emprisonnement amis aussi d’isolement dans le cadre d’une captivité », poursuit l’auteur.

Un lien avec la punition

Au Moyen-Âge, bien avant sa connotation médicale actuelle, le mot confinement se rapprochait de l’idée de punition, de prison. Au XVIIe siècle ou au XVIIIe siècle, ce mot était utilisé pour qualifier la vie monastique, appuyant cette idée d’enfermement. De l’autre côté de la manche ou de l’Atlantique, c’est « Lockdown » qui est usitée pour parler du confinement. Une expression qui se traduit par « isolement, fermeture, blocage d’urgence ».

Déconfinement : la création d’un néologisme

Employé le 1er avril 2020 par Edouard Philippe, le néologisme « déconfinement » est construit simplement avec le préfixe « dé » qui véhicule l’idée de suppression. Dans l’Histoire, ce mot remonte jusqu’au XVIIe siècle raconte Delphine Jouenne. « On trouvait en effet l’exemple de ‘déconfiner les ennemis », c’est-à-dire les repousser au-delà des frontières, explique-t-elle. Le mot avait été oublié il y a encore quelques mois et risque désormais de faire une entrée fracassante dans le prochain dictionnaire. »

0 commentaires

Laisser un commentaire