Recherche : une corrélation probable entre les troubles du spectre autistique et la douleur

Recherche : une corrélation probable entre les troubles du spectre autistique et la douleur

trouble du spectre autistique recherche

À l’occasion de la journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme qui se tiendra le 2 avril, la Fondation APICIL présente une recherche sur la corrélation probable entre les troubles du comportement et l’existence d’une douleur chez des personnes autistes.

Cette recherche vise à préciser l’importance de préparer et de former les professionnels à la prise en charge et à l’identification de ces situations ; À les aider à évaluer et comprendre les expressions de la douleur chez les personnes avec Troubles du Spectre Autistique (TSA). « Ce projet ouvre le champ des possibles pour les équipes médico-sociales et pour les professionnels éducatifs. Cela leur permettra, en accédant à des outils d’évaluation et à une formation adaptée, de déclencher une prise en charge de la douleur pour des personnes qu’ils accompagnent et qui peuvent exprimer leur douleur par des comportements ou des attitudes particulières. » explique Nathalie Aulnette, Directrice de la Fondation APICIL.

Les comportements problèmes chez les personnes avec TSA ne doivent pas être pris en charge uniquement avec le regard de la psychiatrie. L’expérience clinique montre que pour un bon nombre d’entre eux, l’existence d’une douleur somatique peut être mise en évidence. Si elle est correctement traitée cela peut permettre de réduire considérablement les troubles du comportement.  Des troubles  qui peuvent engendrer une rupture de parcours de vie avec l’exclusion de structures ou une hospitalisation inadaptée. La prise en compte de la douleur peut alors être mise au second plan alors qu’elle doit faire partie de la compréhension globale des troubles et donc aussi de la prise en charge.

0 commentaires

Laisser un commentaire