Barcelone : un concert-test de 5000 personnes

Barcelone : un concert-test de 5000 personnes

A Barcelone, 5000 personnes ont assisté à un concert, samedi 27 mars, dans le cadre d’une expérience sanitaire. Le but était de rassembler des spectateurs testés préalablement afin de prouver que l’on peut organiser des manifestations culturelles totalement sûres en période de Covid.

Cela n’était pas arrivé depuis plus d’un an. 5000 personnes réunies dans une même salle ont  pu assisté à un concert de rock test, samedi 27 mars à Barcelone. Un voyage hors du temps qui a demandé toutefois quelques précautions de la part des organisateurs. En plus du masque obligatoire et de la ventilation renforcée, chacun des 5000 participants a dû réaliser un test quelques heures plus tôt. Pour mener à bien ce dispositif, trois discothèques barcelonaises ont été transformées en centre de test. Dans les pistes de danses, commence alors, samedi matin, le bal des blouses blanches au cours duquel sont réalisés plus de 5000 test antigéniques, un résultat négatif permettant ensuite l’accès au concert. L’expérience organisée par un groupe de festivals, de promoteurs musicaux et l’hôpital,Germans Trias i Pujol de Badalone, n’est pas la première dans la ville catalane. En décembre déjà, la même équipe avait organisé un projet pilote dans une salle de Barcelone avec 500 spectateurs préalablement testés. Quelques jours plus tard, aucun n’avait contracté le virus rapporte Le Monde.

Des concerts-test à Paris et Marseille

 Dans l’hexagone, La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé, le 15 février dernier, l’organisation en mars et début avril de plusieurs concerts-test à Marseille et Paris. Le concert parisien aura lieu à l’AccorHotels Arena. Le groupe Indochine sera sur scène et dans la fosse, 5000 personnes debout, sans distanciation, avec un masque chirurgical, indique France Inter. Pour cela, il faudra être testé négatif dans les 72 heures avant l’évènement, ne pas être vacciné, et ne pas être à risque de faire un Covid grave, détaille l’article. L’idée, derrière cette expérimentation, est de s’assurer qu’un tel évènement, avec du public debout, ne crée pas de cluster et ainsi de pouvoir généraliser un protocole sanitaire pour la reprise des concerts, si ce dernier s’avère probant.

 

 

 

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire