« Nous cherchons à éliminer les barrières économiques, sociales et géographiques qui limitent l’accès aux soins des patients mal desservis par notre système de santé », Ahmed Elfaituri, co-fondateur de Speetar

« Nous cherchons à éliminer les barrières économiques, sociales et géographiques qui limitent l’accès aux soins des patients mal desservis par notre système de santé », Ahmed Elfaituri, co-fondateur de Speetar

En partenariat avec le Sommet EMERGING Valley des 7 et 8 avril 2021, événement incontournable qui réunit chaque année de nombreuses startups, investisseurs, hubs technologiques et acteurs clés des écosystèmes innovants de la zone Euro-Med-Afrique, Widoobiz dresse le portrait de six entrepreneurs africains. Aujourd’hui, focus sur Ahmed Elfaituri, cofondateur de la plateforme de télémédecine Speetar qui met en relation les médecins de la diaspora avec les patients libyens.

SPEETAR : La téléconsultation au service des populations vulnérables et isolées

Ahmed Elfaituri est un jeune médecin et entrepreneur spécialisé en télémédecine. Après des études de médecine aux Etats-Unis, il rentre en Libye où il travaille désormais avec ses collègues de Speetar en coopération avec le ministère de la Santé et le Centre national de contrôle des maladies pour établir le premier projet national de télémédecine.

L’idée leur est venue lorsqu’ils constatent le manque chronique de médecins en Libye alors qu’une proportion importante de la population libyenne n’a pas accès à des soins de bonne qualité, en particulier dans les zones rurales. Selon Ahmed, « la pénurie de médecins en Libye est principalement due au fait que les docteurs fuient le pays pour des raisons de sécurité ou pour poursuivre une formation médicale à l’étranger ». Les médecins restants se concentrent dans les villes et sont peu présents dans les campagnes. Pour compenser ce manque de personnel médical sur place, Ahmed et ses collègues ont voulu créer une plate-forme de télésanté qui permet aux médecins libyens des centres urbains et de la diaspora d’aider des patients en Libye.

« Nous nous sommes assurés que notre plateforme soit facile à utiliser, afin que même un internaute novice puisse accéder en ligne au médecin dont il a besoin »

Speetar est officiellement fondée en 2016 dans le but de connecter les Libyens avec des médecins de la diaspora qui parlent leur langue et comprennent leur situation. La plateforme de télémédecine fournit à tous les patients non seulement des consultations médicales par internet, mais aussi des ordonnances électroniques et des rendez-vous pour les patients nécessitant une prise en charge physique. Les rendez-vous peuvent être programmés à tout moment de la journée et évitent aux Libyens isolés de voyager ou de s’absenter du travail. L’utilisation de Speetar est simple : « Nous nous sommes assurés que notre plateforme soit accessible et facile à utiliser, afin que même un internaute novice puisse accéder en ligne au médecin dont il a besoin », nous confirme Ahmed.

Une entreprise qui a prouvé sa raison d’être lors de pandémie du Covid-19.

En première ligne depuis le début de la crise du Covid-19, Speetar s’est particulièrement impliqué auprès des Libyens pour les aider à mieux combattre ce virus qui exacerbe les problèmes de santé publique locales dans un pays en proie depuis 10 ans à des troubles politiques et sécuritaires. Les établissements de santé sont régulièrement la cible d’attaques armées, rendant les hôpitaux dangereux pour les médecins et les patients et, comme nous le confirme Ahmed, « le coronavirus n’a fait qu’aggraver le risque de se rendre dans un hôpital pendant une guerre civile ».

Speetar a été sollicité par le ministère de la Santé pour adapter les usages de son application à la détection et à la gestion du virus. L’application a recensé tous les centres de test, centres de triage et centres de quarantaine, et permet aux utilisateurs de s’autodiagnostiquer. En fonction des résultats obtenus via l’application et du niveau de risque que présente le patient, celui-ci est invité à se rendre dans le centre de dépistage le plus proche pour y réaliser un test PCR. À la suite de ces tests, le patient peut revenir chez lui et bénéficier d’un suivi médical via l’application 2 fois par jour, ou être envoyé dans un centre de quarantaine. Lorsque les patients sont testés positifs au COVID-19, l’application les invite à communiquer avec les personnes avec lesquelles ils ont été en contact au cours des deux dernières semaines afin qu’ils puissent également se faire tester et mettre en quarantaine si nécessaire. En outre, Speetar fournit au gouvernement libyen et au ministère de la Santé des données fiables et organisées sur la présence du virus afin que des décisions éclairées sur la gestion du COVID-19 en Libye puissent être prises.

L’application a ainsi permis de réduire les risques d’infection, et les pressions subis par le système hospitalier. La pandémie a aussi mis en évidence l’importance de solutions de santé innovantes telles que la télésanté et Speetar est devenue la principale réponse de la tech libyenne au COVID-19. L’application s’est avérée être une méthode efficace pour répondre aux problèmes de santé dans ces circonstances troublées et est promise à un grand avenir.

SIBC 2020 : Accompagner les entrepreneurs ayant un impact sociétal fort en Afrique 

A l’occasion de la quatrième édition du Social Inclusive Business Camp (SIBC) près de 800 candidatures d’entreprises issues de secteurs divers – e-santé, éducation, emploi, agriculture, agroalimentaire, énergie, industries culturelles & créatives – ont été étudiées. Parmi les postulants, 55 entreprises, dont Natal Care, ont été sélectionnées afin de composer la cohorte 2020.

Ce programme de coaching hybride conçu par l’Agence Française de Développement (AFD) sélectionne et accompagne des entrepreneurs sociaux vers plus de résilience et de responsabilité sociétale. Depuis sa première édition en 2017, le SIBC a accompagné près de 150 entrepreneurs ayant un impact sociétal fort en Afrique dans leur passage à l’échelle.

Afin de consolider leurs acquis en rencontrant l’écosystème local et plus largement celui de l’entrepreneuriat africain, un programme composé de 10 semaines de formation en e-learning, suivi d’un boot camp intensif à Marseille en amont du Sommet EMERGING Valley sont proposés aux entrepreneurs du SIBC. Enfin, Uche et les autres lauréats de la cohorte 2020 auront l’occasion de séduire partenaires et investisseurs potentiels lors d’un « speed pitching » organisé à l’occasion du Sommet EMERGING Valley.

De toute évidence, nous allons continuer à entendre parler de Speetar et de l’équipe d’Ahmed Elfaituri. L’entreprise cherche actuellement à étendre ses services au Pakistan et à l’Égypte afin de permettre à d’autres populations vulnérables et isolées de profiter de services de soins de qualité.

0 commentaires

Laisser un commentaire