Apple refuse de payer une rançon… une aubaine pour les réparateurs de Mac

Apple refuse de payer une rançon… une aubaine pour les réparateurs de Mac

En refusant de payer une rançon de 50 millions de dollars au groupe de hackers REvil, Apple a rendu un grand service à tous les réparateurs indépendants de Macbook.

C’est une histoire qui commence en avril 2021. Le groupe de hackers REvil annonce avoir dérobé les plans techniques – aussi appelés blueprints – des futurs Macbook. Les pirates se les seraient procurés en s’introduisant dans le système de Quanta Computer, un sous-traitant taïwanais d’Apple. Pour éviter leur diffusion, REvil réclame une rançon – aussi appelée ransomware – de 50 millions de dollars en cryptomonnaie.

Non, c’est non

Cette menace est tombée juste après une annonce stratégique pour Apple. Le 20 avril, alors que la marque à la pomme venait de présenter ses nouveautés lors d’un de ses célèbres keynotes. REvil s’est d’abord tourné vers Quanta Computer pour obtenir gain de cause, mais sans succès. Le groupe de hackers s’est alors rabattu sur la maison-mère, Apple. Mais le géant de la tech a réagi de la même manière que son sous-traitant en refusant de négocier.

À lire aussi : Scaleups DeepTech : postulez à l’EIT Digital Challenge 2021

La rigidité d’Apple face à REvil s’inscrit en fait dans la volonté de toute l’administration Biden de renforcer la posture du pays face aux cyberattaques, rappelle Les Échos. En effet, si la marque avait cédé, elle aurait encouragé d’autres hackers à tenter ce type d’extorsion auprès de géant de la tech. Donc, en conclusion, pas question de craquer.

Des données pas si sensibles

REvil a donc fini par mettre ses menaces à exécution et a diffusé tous les documents volés sur le web. Conclusion ? Eh bien les documents en question n’étaient pas « si sensibles » que ça, se rassure Apple. Ils ne concernent pas les prochains Macbook, mais bien les existants. En plus, impossible de créer un clone de Macbook avec ces données.

Par contre, ces plans sont fichtrement intéressants pour les réparateurs indépendants de Macbook qui peuvent ainsi comprendre comment les composants s’emboîtent entre eux. D’ailleurs, raconte le site Vice, ces fameux blueprints commencent à faire surface sur les forums contre une somme modique. Cette demande de rançon aura donc été tout bénèf’, pas pour les hackers, mais pour tous les autres !

0 commentaires

Laisser un commentaire