Déconfinement : ce qui va changer pour les entreprises à partir du 9 juin

Déconfinement : ce qui va changer pour les entreprises à partir du 9 juin

9 juin

Alors que les restaurateurs se préparent à accueillir à nouveau des clients, les entreprises ne constatent pas encore de changement lié au déconfinement. Comme annoncé par le Président Emmanuel Macron, il leur faudra encore attendre le 9 juin pour qu’un assouplissement du protocole sanitaire leur soit appliqué.

A quoi ressemblera notre quotidien professionnel d’ici quelques semaines ? Elisabeth Borne, ministre du Travail, détaillait mercredi dernier au micro de Franceinfo, les règles qui régiront le retour progressif au présentiel à partir du 9 juin.

Un assouplissement du télétravail progressif

Dans une interview donnée à Franceinfo, la ministre du Travail reconnaissait la lassitude ressentie par les salariés contraints de télétravailler à 100% depuis plusieurs mois. En effet, depuis octobre 2020, tous les travailleurs, dont l’activité le permettait, étaient soumis à un télétravail systématique et total. En janvier 2021, le gouvernement avait autorisé une exception d’un jour maximum par semaine pour permettre aux salariés qui en avaient besoin de se rendre au travail.

Mais, si Elisabeth Borne comprend le besoin des Français à retrouver un rythme professionnel normal, elle rappelle cependant que le télétravail reste une mesure très efficace pour limiter la propagation du virus. Aussi, le télétravail systématique sera encore de mise jusqu’au 9 juin 2021. Date à laquelle la ministre annonce vouloir assouplir ce protocole. À compter du 9 juin, le télétravail ne sera donc plus systématique, bien que très fortement encouragé par l’État. Chaque entreprise devra alors décider, en lien avec les représentants des salariés, d’un nombre minimum de jours de télétravail par semaine.

Quid des cantines et pots d’entreprise ?

Pour ce qui est des cantines d’entreprise, la ministre du Travail envisage un assouplissement des règles extrêmement strictes régissant la prise de repas en commun. En effet, le protocole actuel veut que les salariés mangent seuls à table, avec deux mètres de distance entre chacun d’entre eux. Elisabeth Borne prévoit cependant de concerter les organisations patronales et syndicales afin de préciser les règles sanitaires qui s’appliqueront.

La ministre n’oublie pas non plus les petites célébrations d’entreprise, indispensables à la cohésion d’équipe. Elle prévoit donc également un assouplissement des règles concernant les pots en entreprise. Elisabeth Borne reste toutefois prudente et préconise que la tenue de ces évènements se fassent en extérieur et dans le strict respect des gestes barrières.

La vaccination en entreprise facilitée ?

Enfin, dans une interview accordée à FocusRH, la ministre du Travail assure sa volonté que les entreprises, ainsi que la médecine du travail, jouent leur rôle dans la stratégie de vaccination.

Elle rappelle alors que les entreprises vaccinent jusqu’à présent leurs salariés de plus de 55 ans. La ministre souhaite aujourd’hui aller plus loin. Elle annonce vouloir les aider à ouvrir la vaccination aux Français de plus de 18 ans présentant une comorbidité.

0 commentaires

Laisser un commentaire