Entreprises : quelles aides pour acheter des véhicules « propres » ?

Entreprises : quelles aides pour acheter des véhicules « propres » ?

Véhicules propres

Depuis le 1er juin 2021, les véhicules Crit’Air 4 sont interdits à la circulation à l’intérieur du périmètre de l’A86. Une disposition qui inquiète les entreprises franciliennes dont les flottes comptent peu de véhicules propres.

C’est la deuxième étape des restrictions écologiques qui vont s’étendre jusqu’aux Jeux Olympiques et Paralympiques. Après l’interdiction des véhicules Crit’Air 5 depuis Juillet 2019, ce sont maintenant les véhicules Crit’Air 4 qui sont exclus du Grand Paris. En effet, ces véhicules diesel construits avant 2006 étaient déjà interdits dans le centre de la capitale. Désormais ils sont prohibés dans toute la Zone à Faible Emission, délimitée par l’autoroute A86. Seuls les Crit’Air 1, 2 et 3 sont considérés comme des véhicules propres.

La région Ile-de-France propose des aides aux entreprises qui souhaitent acquérir des véhicules plus propres

Cependant ces nouvelles restrictions inquiètent les entreprises d’Ile de France. La plupart sont des TPE ou des PME équipées à 86% en véhicules diesel. Leur faible budget peut donc difficilement assumer une reconversion totale de leur flotte. De plus leur trésorerie a souvent été durement affectée par la crise sanitaire.

En conséquence la région Ile-de-France propose des aides aux entreprises qui souhaitent acquérir des véhicules plus propres. Les aides versées par la région concernent les véhicules électriques, à hydrogène, au gaz, ou hybrides. Les professionnels qui font l’acquisition de c​es véhicules doivent être des artisans, des taxis ou des routiers pour une entreprise de transports. Les TPE et les PME peuvent également renouveler leur flotte à condition d’avoir leur siège en Ile-de-France et de réaliser un chiffre d’affaire annuel inférieur à 10 millions d’euros. Les aides vont de 1.500 à 3.000 euros pour les deux-roues, jusqu’à 6.000 euros pour les véhicules de moins de 3,5 tonnes et jusqu’à 9.000 euros pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes.

L’ADEME propose une aide pour le remplacement ou la transformation des véhicules thermiques

En plus de la région Ile-de-France, l’ADEME propose également le dispositif »Tremplin » pour soutenir les PME. L’agence offre des aides à l’investissement dans des véhicules propres. Elle prévoit une enveloppe de 4.000 à 16.000 euros pour le remplacement d’un véhicule thermique. Les PME peuvent aussi bénéficier d’une aide allant de 5.000 à 24.000 euros pour reconvertir un moteur polluant en moteur électrique. L’ADEME encourage aussi les entreprises à investir dans des vélos électriques, principalement pour les firmes spécialisées dans la livraison.

Les entreprises TPE, PME ou les auto-entrepreneurs peuvent cumuler les aides de la région Ile-de-France avec celles de l’ADEME. Les sociétés bénéficient également de la prime à la conversion ouverte aux particuliers. Celle-ci permet une ristourne de 4.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique et de 1.000 euros pour un véhicule hybride, jusqu’au 31 décembre 2021.

0 commentaires

Laisser un commentaire