Vaccination : les entreprises s’en mêlent !

Vaccination : les entreprises s’en mêlent !

VACCINATION

Depuis quelques semaines, la vie commence à reprendre son cours grâce notamment à la vaccination massive de la population. Alors que des plateformes comme « vite ma dose » ont vu le jour pour simplifier la prise de rendez-vous, certaines entreprises ont choisi d’aider leurs salariés à se faire vacciner. C’est le cas de Bluelinea, plateforme de téléassistance pour personnes âgées. Rencontre avec Laurent Levasseur, Président du Directoire de Bluelinea.

Comment avez-vous convaincu vos collaborateurs de se faire vacciner ? Dans quel but ?

Il y a plus d’un mois, nous avons lancé un sondage en interne. La première question a été « êtes-vous d’accord sur le principe de vous faire vacciner ? » Au total, 50% des collaborateurs ont répondu oui, 40% ont répondu non et 10% je ne sais pas. Force de ce constat, nous avons ensuite décidé de proposer un retour à la normale au sein des bureaux si 75% des collaborateurs sont vaccinés. Nous avons donc refait le sondage pour voir si les réponses étaient les mêmes. Résultats : 70% des collaborateurs souhaitaient désormais se faire vacciner.

À la suite de ces retours, nous avons souhaité mener une dernière enquête reposant sur la facilitation de la prise de rendez-vous. Notre proposition cette fois-ci était « si nous organisons la vaccination à côté de nos locaux avec la possibilité d’inviter vos conjoint(e)s à se faire vacciner avec vous, seriez-vous d’accord cette fois-ci ? » et surprise, une grande partie des réticents avaient changé d’avis. En effet, la perspective de pouvoir emmener leurs proches avait changé la donne.

J’ai également rassuré l’ensemble des collaborateurs sur l’utilisation de télétravail. Pas question de l’abolir ! Désormais, nous proposons 2 à 3 jours de télétravail par semaine et nous comptons bien rester sur ce rythme.

Bien évidemment, nous avons fait comprendre en interne que personne ne serait obligé de se faire vacciner. Cependant, pour protéger les personnes non-vaccinées, elles devront conserver le masque au sein de l’entreprise. Nous avons donc réussi à faire changer le regard sur la vaccination en leur donnant une perspective concrète d’un « monde d’après ».

Comment s’est déroulée la vaccination chez Bluelinea ?

Le métier de Bluelinea est de prendre soin des personnes âgées. Nous avons donc été sensibilisés au fait que certaines personnes n’allaient pas pouvoir être vaccinées. Nous avions effectué un sondage en fin d’année 2020 qui nous a montré que seulement 28% des personnes âgées de plus de 75 ans possédaient un accès internet. En d’autres termes, ils n’ont pas les moyens de prendre un rendez-vous en ligne. Sur le même principe, contacter un numéro vert n’est pas une mince affaire. Il peut être compliqué pour eux de s’assurer qu’ils seront bien présent le jour-J (incapacité de prendre la voiture, pas de proches disponibles pour les accompagner…). Nous avons donc proposé à un bon nombre de nos clients de s’occuper de leurs prises de rendez-vous et de les accompagner dans ce processus de vaccination.

À ce moment-là, nous avons bénéficié d’un statut de régulateur avec Doctolib. Quand la question de la vaccination des plus jeunes est arrivées, rapidement nous nous sommes doutés que les vaccinodromes risqueraient d’avoir de nombreuses places en journée et que les gens privilégieraient les créneaux du soir et du week-end. Force de ce constat, nous nous sommes dit pourquoi pas se faire vacciner à côté de son bureau plutôt qu’à côté de chez soi pour simplifier la démarche ? Nous sommes donc entrés en contact avec le centre de vaccination de Saint Quentin en Yvelines (à proximité de nos bureaux) pour leur demander s’ils pouvaient prendre en charge les collaborateurs. Maintenant, le vaccinodrome nous réserve des créneaux pour se faire vacciner avant que le centre ne les mette en ligne sur Doctolib ou vite ma dose.

Ce « partenariat » a donné l’idée au centre de vaccination de proposer ce service à d’autres entreprises afin de ne pas ralentir le rythme de vaccination.

« Il faut que les entreprises osent contacter les vaccinodrome »

Maintenant, nous avons moins de 10% de nos salariés qui ne souhaitent pas se faire vaccinés et nous avons une cheffe de projet qui gère la relation avec le centre de vaccination pour simplifier et fluidifier la prise de rendez-vous. Nous surveillons également au quotidien les effets secondaires qui peuvent apparaitre suite à la vaccination, de la même manière que nous protégions nos salariés des risques de contamination au Covid-19.

Pour finir je dirais que cette crise nous a beaucoup appris, notamment sur le fait que l’entreprise à la responsabilité de ses salariés et doit mettre tout mettre en œuvre pour protéger ses derniers.

1 commentaire

Très bien !
Et pour les entreprises souhaitant prendre organiser elles-mêmes la campagne de vaccination, il existe aussi des solutions intégrées comme VacciHELP permettant à l'entreprise de
1/ cartographier les besoins par site/ville, par métier, par tranche d'âge
2/ fournir à leur Médecine du Travail un outil pour vacciner trois fois plus vite
3/ gagner en visibilité sur la campagne de vaccination, tout en garantissant le secret médical.

Par Jerome BOURREAU, le 10 juin 2021

Laisser un commentaire