Les startups peinent à recruter de nouveaux talents

Les startups peinent à recruter de nouveaux talents

startups

Selon une étude réalisée par le cabinet de recrutement Hays, les startups françaises sont désireuses de recruter du personnel mais peinent à en trouver. Les bons profils se font rares et les jeunes pousses se retrouvent en concurrence avec les grands groupes.

Environ 25 000 emplois directs seront créés par des startups en 2021. C’est le constat dressé par le cabinet de recrutement Hays, qui a réalisé une étude auprès de 150 jeunes sociétés. 93% des startups souhaitent étoffer leurs équipes cette année. Les trois quarts vont proposer des CDI, tandis que 25% cherchent des travailleurs indépendants et 14% des consultants.

Vendeurs, spécialistes marketing, développeurs informatiques, les postes à pourvoir ne manquent pas. Pourtant les profils sont difficiles à trouver. Les jeunes pousses sont en rivalité car elles recherchent toutes les mêmes candidats. Enfin les startups n’offrent pas les mêmes salaires ou la même sécurité de l’emploi que les grands groupes. Les aides de l’Etat à destination des startups devraient les aider ces jeunes sociétés à palier les difficultés de recrutement.

0 commentaires

Laisser un commentaire