La seconde main : le nouveau business des grandes enseignes

La seconde main : le nouveau business des grandes enseignes

seconde main

Dans un objectif de déconsommation, les consommateurs font le choix des articles de seconde main. Au-delà de la mode, désormais plusieurs enseignes proposent des meubles ou du matériel de sport d’occasion.

Après Backmarket pour les smartphones et Vinted pour les vêtements, d’autres grandes enseignes se lancent également sur le marché de la seconde main. A l’origine spécialisées dans la vente de produits neufs, des entreprises comme Ikea, ou le groupe Fnac Darty, se dotent maintenant d’un département Seconde Vie. La formule est simple : ces firmes assurent la reprise de leurs produits puis les revendent sur leur site internet. Les commentaires des anciens propriétaires et les photos guident les clients dans leurs choix.

La seconde main pour remettre en avant un produit

Pour Ikea, par exemple, cela permet de remettre la lumière sur une gamme de meubles qui avait rencontré un fort succès par le passé. La seconde main redonne donc de la visibilité à certains produits. De plus les prix sont plus abordables. Ainsi les offres touchent des publics plus précaires. La société suédoise a donc récemment augmenté ses chiffres de ventes auprès des étudiants à faible revenu et désireux de meubler leur logement. En Suède un magasin Ikea dédié aux meubles d’occasion a même ouvert ses portes le 1er juillet dernier.

Dans le cas du groupe Fnac Darty, le reconditionnement de matériel numérique ou hightech permet de remettre en rayon des articles faisant l’objet d’un retour pour diverses raisons. La remise en état offre donc une seconde vie aux produits présentant un défaut de fabrication ou ayant été abîmés lors du transport. Une initiative qui évite considérablement les invendus et, par extension, les déchets inutiles. Enfin, proposer des articles de seconde main permet à une marque de s’immiscer sur un marché encore peu exploité. Pour l’heure, les plateformes comme Backmarcket, Vinted ou Leboncoin rencontrent une faible concurrence et réalisent d’importants chiffres d’affaires.

Une initiative à la fois écologique et commerciale

Pour les enseignes, donner une seconde vie à des articles est aussi une question d’image. En effet, le respect de l’environnement est un facteur de plus en plus important aux yeux des consommateurs. Les clients orientent davantage leur portefeuille vers les entreprises qui proposent des articles de seconde main.

Enfin certaines firmes se servent de la vente d’occasion pour fidéliser leur clientèle. Souvent la contrepartie, pour ceux qui cèdent leurs produits à la marque se traduit en bons d’achat. Par exemple la société Petit Bateau utilise ce procédé pour inciter à effectuer de nouvelles emplettes.

0 commentaires

Laisser un commentaire