Animaux au travail, les nouveaux Chief Happiness Officers ?

Animaux au travail, les nouveaux Chief Happiness Officers ?

animaux au travail

Plusieurs études le prouvent : venir au bureau accompagné de son animal de compagnie améliorerait la qualité de vie au travail. Selon une enquête IPSOS pour Purina, 68% des Européens aimeraient pouvoir venir sur leur lieu de travail avec leur animal, si cela leur était proposé. Les animaux seraient-il nos nouveaux Chief Happiness Officers ? Si le fait de venir au bureau avec son chien représente un avantage pour certains, d’autres en revanche estiment que ce n’est pas leur place. Accueillir les animaux au travail est-elle alors une bonne ou une fausse bonne idée ? Décryptage.

Vous aimerez aussi

Venir au bureau avec son animal de compagnie est une pratique plutôt répandue dans certains pays d’Europe comme en Suisse. En France, cet avantage reste très rare. Purina, la marque d’alimentation animale de Nestlé fait donc partie des pionniers Français à accueillir dans ses locaux les animaux de ses collaborateurs. De par son métier, la marque est convaincue que la possession d’un animal de compagnie constitue un grand bénéfice dans un monde en transition. En incitant les individus à partager un maximum de moment avec les animaux, elle souhaite les faire profiter de tous les bienfait de leur compagnie. Elle a donc créé le programme Pets At Work et sensibilise les entreprises aux nombreux avantages de la présence des animaux au travail. Cette pratique peut toutefois interroger, notamment sur la compatibilité entre un environnement de travail propice à la productivité et la présence d’animaux en quête d’attention.

Les animaux au travail : une idée qui séduit

Selon cette étude menée par Purina, 58% des Français seraient favorables à la présence d’animaux sur leur lieu de travail. Les plus enthousiastes d’entre eux étant les propriétaires de chiens qui culpabilisent souvent de devoir laisser leur compagnon à la maison pendant de longues heures. Ainsi, les Français considèrent le fait de pouvoir venir au bureau accompagnés de leur chien comme un avantage considérable. Ils le placent au 5ème rang des avantages professionnels les plus intéressants. Pour une entreprise, accueillir les chiens de ses collaborateurs représente donc un moyen intéressant pour attirer ou retenir des talents.

C’est ce qu’observe Bernard Meunier, CEO de Nestlé Purina PetCare Europe, Moyen Orient et Afrique. Selon lui, la tendance européenne en matière d’employabilité est à une approche plus moderne du recrutement. « On constate une moindre demande sur des avantages traditionnels comme la contribution au transport ou une voiture de fonction. Il y a davantage d’intérêt pour des avantages qui reflètent l’engagement des entreprises à prendre en compte les habitudes de vie des collaborateurs, notamment les propriétaires d’animaux. » déclare-t-il.

Le chien, ce nouveau Chief Happiness Officer

Quand on parle d’animaux au travail, il s’agit le plus souvent de chiens. En effet, les chats, plus indépendants, sont capables de rester seuls à la maison plus longtemps que les chiens. De plus, ils n’apprécient pas vraiment d’être déplacés. Venir au travail de leur maître seraient donc pour eux plus traumatisant qu’agréable. Aussi, ce sont donc les fidèles toutous qui font l’objet du programme Pets at Work de Purina. En s’appuyant sur plusieurs études, la marque explique que le fait de venir au bureau avec son chien a un effet positif sur le stress des collaborateurs.

Selon une étude menée par l’Université de Lincoln en 2019 en partenariat avec Purina, 38% des interrogés ont expérimenté une baisse de leur niveau de stress grâce à la présence au travail d’un animal qui devient une source de soutien moral. 22% des propriétaires se disent plus satisfaits de leurs conditions de travail lorsqu’accompagnés de leur chien. Mais celui-ci n’apporte pas de bénéfices qu’à son seul maître. Pour 37% des répondants, il créerait un environnement de travail plus détendu. Par sa seul présence, il instaurerait un climat bienveillant et calme. Il serait également un catalyseur social, vecteur de lien, d’interaction entre les collaborateurs, voire d’amitié.

Quelques règles indispensables pour pallier les inquiétudes

Si le chien semble être le bienvenu dans certaines entreprises, de nombreux salariés et dirigeants restent mitigés face à cette pratique. Pour certains, la place du chien n’est pas au bureau et représenterait une source de distraction. Pourtant, l’étude menée par l’Université de Lincoln a démontré que la présence du chien sur le lieu de travail ne faisait en rien diminuer le niveau de productivité des collaborateurs. Au contraire, 33,4% des répondants se disent plus concentrés. 14,4% d’entre eux admettent même se sentir plus engagés.

Pour autant, l’accueil des chiens en entreprise nécessite un aménagement et des règles de vie adaptées. Le programme Pets At Work de Purina aide donc les entreprises à mettre en place ce protocole. La première étape de celui-ci passe par une concertation avec l’ensemble des collaborateurs. Elle a pour objectif de s’assurer qu’aucun d’entre eux n’est phobique ou allergique aux chiens. A l’issue de cette concertation, certains lieux de l’entreprise sont désignés pour accueillir les chiens et d’autres leurs sont interdits. Bien évidemment, chaque animal doit être à jour de ses vaccins et passe par un « contrôle comportemental » afin de s’assurer qu’il est obéissant et qu’il supporte la présence d’autres chiens. Une autre étape du protocole consiste à adapter les locaux aux chiens afin que l’expérience soit pour eux aussi un moment agréable.

0 commentaires

Laisser un commentaire