Les TPE peinent à se mettre à l’heure du numérique

À l’heure où le virtuel chamboule tous les jours la façon de pratiquer les affaires, les patrons français de TPE ne semblent pas encore prêt à franchir le pas.

fleur pellerin ministre de l'économie numérique orange transition numérique entrepreneur« Nous souffrons d’un certain retard sur les usages du numérique ». Sur ce sujet dont elle a la charge, Fleur Pellerin flirte avec l’euphémisme. En effet, d’après la dernière étude Fiducial, près de 6 entreprises françaises sur 10 ne disposent toujours pas de site internet sur le web. Pire, à peine 11% des TPE qui ont créé un site internet en ont fait un site marchand. Le fax n’est pas près de disparaître des étagères.

Et c’est bien dommage, car « le numérique est un facteur de compétitivité pour toutes les entreprises » rappelle Fleur Pellerin. Autre façon de dire, après la remise du rapport gallois, que le coût du travail n’est pas le seul paramètre à prendre en compte. D’ailleurs, selon une étude Mc Kinsey, les entreprises qui adoptent les outils numériques gagnent 15% en termes de productivité.

90% des TPE vendent à moins de 20 km de chez eux

Pourtant, toujours d’après l’étude, 78% d’entre eux estiment être bien informés des enjeux du numérique. Pourquoi alors une telle résistance à la nouveauté ? Déjà, plus de la moitié des patrons de TPE française dépassent la cinquantaine. Un âge où il devient de plus en plus difficile de changer ses habitudes de travail, vieilles, pour la plupart d’entre eux, de trente à quarante ans.

Cette tendance s’explique également par le fait que les outils numériques restent utilisés pour les domaines administratifs et de gestion avec les fournisseurs et les partenaires des TPE. Encore au jour d’aujourd’hui, les entrepreneurs n’imaginent pas qu’un nouveau comportement vis-à-vis du numérique pourrait leur apporter de nouvelles opportunités. À titre de rappel, 90% des TPE vendent à moins de 20 km de chez eux. Avec le net, le pays, le continent et le monde sont désormais à a la portée des entrepreneurs.

 @TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Les TPE peinent à se mettre à l’heure du numérique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] À l'heure où le virtuel chamboule tous les jours la façon de pratiquer les affaires, les patrons français de TPE ne semblent pas encore prêt à franchir le pas.  […]

trackback

[…] À l'heure où le virtuel chamboule tous les jours la façon de pratiquer les affaires, les patrons français de TPE ne semblent pas encore prêt à franchir le pas.  […]

trackback
[…] Les TPE peinent à se mettre à l'heure du numérique Voici une petite reflexion inspirée d'une discussion avec un client e-commerçant. Sur tous les sites e-commerce figure un formulaire de contact, souvent bien caché en bas de page, accessible via un lien discret. Sur un plus petit nombre de sites se trouvent un lien directement dans la fiche produit, bien visible "Posez une question sur ce produit" qui ouvre un formulaire de ce type : L'objectif de ce formulaire pour l'e-commerçant est d'éviter de perdre une vente à cause d'une information manquante sur la fiche produit ou dans le… Read more »
wpDiscuz