Shapr : 4 étapes pour devenir le leader mondial de la relation business

Shapr, l’application qui cherche à faire du networking un style de vie. Ludovic Huraux, co-fondateur du « Tinder du networking » pense que les rencontres forgent les destins et provoquent les opportunités. Il compte diffuser cette philosophie dans le monde entier…

Etape 1 : redéfinir la relation business

« La meilleure relation business, c’est la relation qui ne l’est pas » . Ludovic Huraux compte partager cette philosophie avec les entrepreneurs du monde entier. Selon lui, il ne faut pas rencontrer des gens quand on a besoin d’eux. Il est préférable de procéder par étapes: « Il faut d’abord créer des relations fortes, puis les opportunités suivront. Et le jour où l’on a besoin d’un co-fondateur, de conseils ou d’un investisseur, on trouve naturellement de l’aide ». Pour le CEO de Shapr, ce sont les relations authentiques qui priment: « On fait la promotion d’un networking beaucoup moins transactionnel. D’ailleurs, je n’apprécie pas forcément le terme networking, car il fait montre d’un certain utilitarisme. Il faut replacer l’humain au centre de la relation business », explique l’entrepreneur.

Etape 2 : bénéficier du savoir-faire américain

En France, Ludovic Huraux a rencontré un franc succès avec le site de rencontre Attractive World; mais selon lui, pour devenir leader mondial, il faut commencer aux États-Unis. « Linkedin a été créé aux États-Unis et il est, aujourd’hui, le leader mondial sur son marché. Viadeo, son concurrent français, n’a pas eu le même succès ». Pour bénéficier du savoir-faire américain, Shapr s’est implantée directement là-bas. C’est notamment toute la stratégie marketing qui y est imaginée. L’équipe technique reste, quant à elle, made in France: « On prend le meilleur des deux mondes », s’exclame-t-il . Ludovic Huraux souligne l’importance de certains traits culturels américains dont il compte profiter: « Aux États-Unis, on prend le temps pour rencontrer les autres. En France, un peu moins; mais les nouvelles générations nous réservent de belles surprises » .

Etape 3 : lever des fonds !

Shapr dit avoir des politiques de levée de fonds « agressives ». La startup est soutenue dans son projet par des acteurs importants de l’écosystème entrepreneurial: la famille Bouygues, le groupe Afflelou et Franck Riboud, ancien PDG de Danone. Il y a quelques semaines, Ludovic Huraux a finalisé une levée de fonds de 9.5 millions de dollars. Grâce à cet investissement, Shapr compte repenser sa stratégie au niveau international et ouvrir de nouvelles structures à l’étranger pour mieux s’imposer en tant que leader mondial.

Etape 4 : penser grand, et vite

« Théoriquement, les réseaux sociaux professionnels n’ont plus de frontières ». Pour l’instant, Shapr se concentre sur la France, les États-Unis et l’Angleterre, soit trois destinations au fort potentiel économique.  Mais prochainement, elle compte faire matcher les profils de professionnels du monde entier: « Nous voulons provoquer les rencontres qui ont du sens partout dans le monde car de plus en plus de personnes cherchent leur voie ».
Au delà de ses ambitions internationales, Shapr cherche à accompagner les mutations du monde du travail: « Avant, les personnes travaillaient dans des grands groupes. Maintenant, on a le développement de nouveaux statuts notamment le statut de freelance » … Shapr va accompagner ces modes de travail puisque la qualité du réseau est importante pour changer de vie professionnelle. L’ambition de Shapr  est donc de réinventer le networking  pour devenir un acteur essentiel de la mise en relation entre professionnels.

Khadija Adda-Rezig

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Shapr : 4 étapes pour devenir le leader mondial de la relation business"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] (Source) […]

wpDiscuz