Le besoin de création à l’origine de l’art et de l’entrepreneuriat

danchin-art de changer le monde
Laurent Danchin au micro de Yannick Le Guern

« Parce que l’Homme est sur Terre pour créer ou, de la joie d’être au monde »

Une émission pour être bien et faire de sa vie un art. L’émission est aujourd’hui consacrée à L’Art et à Laurent Danchin, critique d’art, essayiste, commissaire d’exposition et défenseur de l’Art Brut, Normalien et professeur de lettre à Nanterre. Nous verrons, que les artistes, par leurs œuvres et leurs vies illustrent souvent  que « philosopher, ce n’est pas discuter de philosophie, c’est vivre sa philosophie ou ses croyances ».

Laurent Danchin à travers l’Art brut et, dans une optique Rilkienne nous montre qu’on peut s’approprier le monde hors des codes ou des normes, que l’Art est viscéral recherche de l’émotion, de la perfection, de l’absolu, de la transmutation.

On parle de Chomo, de Diogène, des Stylites, de John Ruskin et de Ganhi, de Krischnamurti, de chrétiens de gauche et d’églises romanes, de transcendance, de spiritualité et d’Invisible qui nous guide, de libre pensée, d’abeilles, de sens, d’Art Populaire et d’Art Savant, de la joie d’être au monde, des champignons et des arbres, mais pas que.
Un bel exemple pour nous construire selon notre nature intérieure, notre nécessité, nos missions, pour sortir d’un monde purement économique et retrouver une fraicheur d’âme, pour voir le côté généreux de l’Homme et renouer avec les utopies sociales.
[iframe http://www.youtube.com/embed/TonwphxSwak 580 326]
Yannick Le Guern

Animateur

Yannick Le Guern est marchand et collectionneur d'art, humaniste, homme de réseaux et philosophe opératif. Yannick Le Guern a travaillé en cabinet ministériel, fut professeur-chercheur, dirigeant d’un cabinet de conseil en stratégie, créateur d’une galerie d’art et de la biennale internationale d’art contemporain, LA NUIT DES ARTS ET DES MONDES. Il est actuellement président de la société de promotion d’artistes Golden Brain Art.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le besoin de création à l’origine de l’art et de l’entrepreneuriat"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] faut anticiper ». Trois mots qui à eux seuls, résument bien la philosophie de vie d’un des plus grands entrepreneurs français de l’après-guerre. D’autant plus vrai que jusqu’à sa mort en 2003, le monde s’est transformé de […]

wpDiscuz