Que regarde un investisseur avant de racheter une startup ?

Si le choix d’acquérir une startup repose sur un nombre infini de critères, vous pouvez être certain que les « acheteurs » regarderont ces trois paramètres.

La faire grandir et la vendre. Contrairement à l’idée reçue, les startuppers ne veulent pas rester sur le même projet toute leur vie. C’est même le contraire. Ce qui les amuse, c’est de démarrer des projets différents. Mais, pour y arriver, il faut vendre ceux qui existent. Et, ce n’est pas toujours simple. Les investisseurs n’achètent pas n’importe quoi.

Votre équipe a-t-elle une expertise unique ?

Une acquisition ou une levée de fonds suppose la même chose : une équipe de choc, ultra compétente sur le sujet et complémentaire. Tous les investisseurs regardent à la loupe cette question. N’oubliez pas : la valeur d’une entreprise ne repose pas sur le nom de l’entreprise, mais sur l’expertise et l’organisation. Autrement dit, cela représente des années de travail.

D’où l’importance d’embaucher des personnes compétentes, mais surtout capables de progresser significativement en quelques mois.

Avez-vous une base de données clients importante ?

Derrière un nom, un investisseur achète en général une base de données de clients. Ce qui lui permet d’avoir un lien direct. Pas besoin de les découvrir, les démarcher, convaincre, etc. Et ce, même s’ils sont capables de reproduire la technologie. On peut copier un logiciel, on ne peut imiter ses relations client ou son chiffre d’affaires.

Si les innovations sont importantes, le volume d’affaires et le relationnel déterminent tout.

Êtes-vous en contact avec un acquéreur ?

On n’achète pas une startup comme on achète des friandises. Les acquéreurs prennent du temps. Entre la connaissance de la boîte, l’idée d’achat et la signature finale, il peut se passer plusieurs années. Ne serait-ce déjà pour voir la dynamique de la startup. Stagne-t-elle, ou arrive-t-elle à développer son propre portefeuille client ?

Et puis, une startup n’est pas forcément « chassée » par des VC. C’est même souvent le contraire. C’est le startup qui doit aller chercher un acquéreur. Sans en faire trop. Quelqu’un qui cherche désespérément à vendre son entreprise cache quelque chose.

D’où l’importance du réseau. À force de rencontres, vous allez échanger avec des investisseurs. Vous allez parler de vos enjeux respectifs. C’est à ce moment que vous allez pouvoir espérer trouver un terrain d’entente.

Autrement dit, pour vendre sa boîte il faut continuer à la faire grandir. Avec un modèle économique stable, une marque connue dans le secteur et des dirigeants créatifs, les investisseurs pourront même se bousculer au portillon.

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Que regarde un investisseur avant de racheter une startup ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
SOMMIER
Invité

Bonne analyse

wpDiscuz