Airport Startup Day : des startups où il fera bon investir

À la tête d’une entreprise de 300 salariés, affichant un chiffre d’affaires de 70M€, Geoffroy de Becdelièvre fait partie de ces success stories à la française. Le 19 octobre prochain, le fondateur de Marco Vasco, pure player du voyage sur mesure haut de gamme, ira à la rencontre des 20 startups sélectionnées pour participer au concours de pitch organisé par le groupe ADP Airport Startup Day. 

« Aller challenger les startups avec bienveillance ». C’est pour aller à la rencontre de jeunes entrepreneurs et pour s’ouvrir à de nouveaux projets que Geoffroy de Becdelièvre a accepté d’intégrer le jury dans le cadre du Airport Startup Day. Durant toute une journée, 20 jeunes pousses du tourisme vont investir l’aéroport Paris Charles de Gaulle pour pitcher au milieu des voyageurs, face à un jury de taille composé notamment de Sandra Le Grand (Kalidea), Dominique Restino (CCI Paris), ou encore du Président de Paris&Co.

« Ce concours sera peut-être l’occasion de trouver la perle rare dans laquelle investir »

« C’est toujours agréable quand on est entrepreneur de continuer à voir des dossiers de startups. Quand on a eu la chance de monter une boîte comme Marco Vasco qui s’est bien développée, il faut pouvoir accorder du temps aux jeunes qui veulent se lancer dans une aventure entrepreneuriale, pour les conseiller et les challenger avec bienveillance », indique Geoffroy de Becdelièvre.

En perpétuelle quête de nouvelles idées, le « spécialiste du voyage sur-mesure » français compte bien rendre cette journée inspirante, aussi bien pour les startups participantes que pour lui. « Quelle que soit la taille d’une entreprise elle doit sans cesse se transformer. Le monde change en permanence, il faut savoir évoluer avec lui. Durant ce concours, ce sera peut-être l’occasion de nouer d’éventuels partenariats voire de trouver la perle rare dans laquelle investir, qui sait ? », s’interroge l’entrepreneur.

Mais pour gagner le cœur de Geoffroy de Becdelièvre, les participants devront remplir certains critères à commencer par le time to market. Après s’être assuré que le projet proposé répond à un besoin existant, le fondateur de Marco Vasco portera une attention particulière à ce que l’écosystème soit en place pour accueillir l’innovation proposée.

« Demain, l’intelligence artificielle simplifiera la réservation de voyages à l’autre bout du monde »

Parmi les participants se trouvera peut-être celui ou celle qui révolutionnera le monde du voyage de demain. Un secteur « plus autonome ou l’intelligence artificielle simplifiera la réservation de voyages à l’autre bout du monde », imagine-t-il avant d’admettre : « Ce n’est pas normal qu’il n’y ait pas encore une interface globale qui regroupe les différentes plateformes de réservation de vols, d’hôtels, de locations de voitures… »

Avec un objectif de croissance de 20% pour l’année en cours, l’entrepreneur compte bien continuer de hisser Marco Vasco au rang de leader sur son marché. Une ambition qui a convaincu le pôle voyage du Groupe Le Figaro de racheter le bébé de Geoffroy de Becdelièvre, qui voit en ce rachat « une opportunité de levier de croissance formidable et un gain en notoriété ».

@Julie Galeski

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz