Pratiques collaboratives : il n’y a pas de petites économies !

Partager ses locaux ou son matériel avec une autre entreprise, y avez-vous déjà pensé ? En 2017, près d’une TPE sur quatre l’a déjà fait. Ce qui n’était au départ qu’un simple geste d’entraide est aujourd’hui devenu un véritable modèle économique.

[Article sponsorisé par MMA]

Pratiques collaboratives

Selon un sondage réalisé en septembre 2017 par Kantar TNS pour MMA, 13 % des PME françaises auraient emprunté ou prêté des locaux à une autre entreprise au cours des douze derniers mois. Une sur dix aurait emprunté ou prêté du matériel. Quant à d’autres, moins nombreuses, elles ont opté pour le partage de places de parking (4 %) ou de véhicules (2 %). Et si certaines d’entre elles monnayent ces échanges, près des trois-quarts le font en toute gratuité.

« S’ouvrir aux pratiques collaboratives est une excellente façon d’entretenir de bonnes relations au sein de son réseau »

Qu’ont-elles à y gagner ? Tout d’abord, des économies. Mais aussi plus de souplesse et de réactivité, puisqu’elles disposent rapidement des moyens nécessaires à leur activité, sans acheter. S’ouvrir aux pratiques collaboratives est aussi une excellente façon d’entretenir de bonnes relations au sein de son réseau. En France, 46 % des TPE sont dans une situation qui pourrait permettre des pratiques collaboratives, soit parce qu’une de leurs ressources est sous-utilisée, soit au contraire, par manque d’une de ces ressources.

Le potentiel de développement de ces pratiques est donc encore élevé, et seulement un quart des entreprises avoue y être totalement réfractaire. Pour les autres, quelques freins subsistent : faible connaissance ou intérêt pour ces sujets, manque de confiance envers les partenaires… mais aussi le sentiment de ne pas être bien couvert par son assurance, pour 65 % d’entre elles.

Les assurances font évoluer leurs offres pour soutenir les pratiques collaboratives

Des initiatives voient donc le jour pour lever ces freins et permettre aux pratiques collaboratives de se démocratiser. Au regard des résultats de son étude, MMA a, par exemple, fait évoluer ses offres Multirisques PRO-PME, MMA BTP, MMA Association et Auto-Fleet MMA, de manière à couvrir le prêt ou l’emprunt de locaux, de matériel ou de véhicules – y compris à titre gratuit.

Le but : accompagner les nouvelles réalités des professionnels, et éviter que la crainte de ne pas être bien couvert soit un frein à l’entrepreneuriat et à la réussite. Ainsi, tout entrepreneur qui fait face à des dommages dans le cadre de ces pratiques collaboratives peut être indemnisé.

L’étude complète est disponible sur le site MMA.

widoobiz

Widoobiz est le média en ligne des Entrepreneurs & Startups. Articles d'actualités, émissions radio et vidéos vous donneront informations et témoignages utiles au développement de votre business !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.