Les cavistes profitent d’un marché florissant

Les ventes de vin se portent bien en France, au grand bonheur des enseignes spécialisées. Fortes de leur organisation en réseau, celles-ci disposent des arguments nécessaires pour convaincre de futurs entrepreneurs de les rejoindre.

In vino veritas. La France est le pays où l’on consomme le plus de vin dans le monde, derrière les États-Unis. Et selon les chiffres de Vin et Société – une structure qui représente les acteurs du secteur – 85 % des ménages français ont acheté au moins une bouteille en 2016. Toujours plus épicuriens, les Français ont changé leur mode de consommation ces dernières années, réduisant certes leur consommation en volume mais privilégiant la qualité.« En 2016, le marché a progressé de 3,5 %, en valeur. Dans le détail, nous avons connu une hausse de 1,9 % en grande distribution contre 5 % chez les cavistes », explique Stéphane Caramagnol, directeur d’Inter Caves.

Si les réseaux de distributions du vin sont multiples (grande distribution, vente en domaine, Internet, etc.), les spécialistes ont le vent en poupe  avec un panier moyen qui s’élève en moyenne à 46 euros. Parmi les enseignes spécialisées, Nicolas jouit d’une large visibilité avec plus de 500 implantations (principalement en succursales). D’autres acteurs, développés eux sous forme de commerce organisé, poursuivent leur développement à l’instar d’Eurocave, V and B, BiboVino, Les Domaines qui Montent ou encore Cavavin et Inter Caves.

Cliquez ici pour lire la suite de l’article sur Les Echos de la Franchise 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz