Arnaud Montebourg : « le système fiscal est insuffisant pour les startups »

Dans la dernière ligne droite de la campagne des Primaires du PS, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg ont joué l’union à la Pépinière 27.

Parler à la gauche entrepreneuriale. Voici le défi que se sont donnés Arnaud Montebourg et Benoît Hamon en venant à la Pépinière 27. Éliminé du 1er tour avec 18,7% des voix, Arnaud Montebourg a voulu montrer son soutien dans un milieu qu’il affectionne : celui des startuppers. Les deux caciques du PS en ont profité pour rappeler à nouveau le fossé qui les sépare du projet de Manuel Valls.

L’ancien ministre du Redressement Productif en est persuadé : « la gauche est en train d’écrire une nouvelle page de son histoire ». Il a voulu d’ailleurs minimisé son désaccord affiché sur la proposition du Revenu Universel, sans pour autant nier ses anciennes positions. « On va voir. On va en parler », a-t-il dit devant les caméras.

Les pépinières ont créé 25 000 emplois en un an

Ravi aussi de son score et de sa probable victoire, Benoît Hamon a rappelé quant à lui le devoir de loyauté de Manuel Valls. « Être loyal, c’est accepter le verdict des urnes. Qu’il s’efface, ne me paraît pas choquant. Surtout quand il a défendu un projet politique avec des options très différentes de ce que pouvait proposer Arnaud ou moi », souligne-t-il avec un sourire non dissimulé.

Parti plus tôt, Benoît Hamon a laissé son collègue convaincre ensuite les startuppers de la Pépinière 27. « Il y a une gauche entrepreneuriale qui a besoin d’avoir un système économique à son service. Or, tout le système financier est organisé pour les grands groupes dans notre pays », assure-t-il. Pour lui, il faut qu’un gouvernement de gauche se rapproche des petites structures. « Les pépinières – il y en a à peu près 400 – ont créé 25 000 emplois en un an. C’est considérable ».

#Replay : Jacques Attali a aussi ses idées pour la prochaine élection présidentielle. Pour les retrouver, c’est par ici :

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Arnaud Montebourg : « le système fiscal est insuffisant pour les startups »"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] Arnaud Montebourg : « le système fiscal est insuffisant pour les startups » est accessible sur […]

trackback

[…] Arnaud Montebourg : « le système fiscal est insuffisant pour les startups » est accessible sur […]

wpDiscuz