Biomimétisme : 5 startups qui s’inspirent de la nature

La nature reste une source d’inspiration éternelle. Retour sur ces startups qui l’ont observée et s’en sont inspirées pour développer un produit innovant.

« Travailler contre le vœu de la nature est peine perdue ». Cette maxime de Sénèque devrait faire réfléchir les entrepreneurs. Vieille comme le monde, la nature a toujours su trouver les solutions devant les adversités. Les ingénieurs le savent très bien et s’inspirent de plus en plus de la nature afin de trouver des produits et des modèles économiques respectueux de l’environnement.

Si vous doutez de l’ingéniosité de la Nature, voici des startups qui devraient vous faire changer d’avis :

Glowee : les fonds marin comme source d’énergie inépuisable

La bioluminescence pour tous. Devant les ravages du pétrole et autres énergies fossiles, des petits malins français se sont penchés sur les fonds marins. Et ils ont remarqué un phénomène fabuleux : 90% des organismes marins (algues, méduses, calamars, poissons, crevettes, etc) sont capables de créer leur propre lumière.

Une énergie qu’ils ont réussi à transformer en électricité. En dehors d’une légère production en CO2, la bioluminescence ne génère pas de pollution. Comment font-ils ? Ils forment d’abord un gel issu d’un mélange de nutriments et de bactéries manipulées génétiquement. Le tout est ensuite encapsulé dans une coque en résine organique. Très souple, elle s’adapte à n’importe quelle forme.

New Wind : l’arbre producteur d’électricité

 

 

Une évidence. Lors d’une escapade en forêt, Jérôme Michaud-Larivière observe le vent qui souffle sur les feuilles d’un arbre. « Mais, oui, c’est bien sûr », s’exclame-t-il alors. Il décide alors de créer des arbres-éolienne, dont les feuilles « capturent » les forces du vent. L’arbre à vent peut désormais chauffer les villes à l’infini.

Selon son dirigeant, son arbre à vent est capable d’alimenter en énergie 100m² de bureau, 2 voitures électriques par semaine ou encore 16 vélos électriques. Et puis, il ne faut pas se mentir, c’est quand même beaucoup plus joli que les grandes tours. Le paysage de nos campagnes à tout à y gagner.

Séricyne : la première imprimante 3D naturelle

 

 

Les vers à soie ne sont pas une nouveauté. La Chine utilise ces petits invertébrés depuis des années. Mais Séricyne a mis au point des techniques de transformation qui diminue fortement le bilan carbone de l’industrie. En effet, à la différence du reste de l’industrie, Sericyne conserve la fibroïne et la séricine, un adhésif naturel.

La startup française peut ainsi construire ses produits directement avec des vers à soie en deux ou trois dimensions. Plus besoin de cocons, comme cela est le cas habituellement. Brillante et légère, les maisons de mode et de décoration de luxe adoptent de plus en plus cette matière naturelle.

Des yeux de mouche pour aider les aveugles

 

Le système de vision le plus efficace au monde. Avec un minimum de neurones, la mouche est capable de réflexes hors du commun. Une prouesse qui reposerait sur son système d’analyse des images compatible avec les capacités de ses yeux. En clair, les objets à grande distance défilent à une vitesse angulaire faible. Ceux qui sont proches défilent à une vitesse très élevée.

Un système que l’École Polytechnique de Lausanne souhaite recréer dans le projet européen Curvace (Curved Artificial Compound Eyes). Cet œil artificiel disposerait de 700 facettes, équivalent à la mouche du vinaigre et pèserait 1,7 gramme. Les aveugles pourraient ainsi bénéficier d’une assistance bien moins invasive que des implants au cerveau.

Slant : s’inspirer des fourmis pour ne plus gâcher

 

 

D’ici 2050, l’humanité va devoir nourrir 9 milliards de bouches. Deux solutions s’offrent à elle, soit il faut produire davantage, soit il faut consommer plus intelligent. Préférant cette dernière alternative, une startup chilienne Slant s’est inspiré du comportement des fourmis pour aider les personnes à acheter ou manger le plus près de chez soi.

En effet, à la différence des humains, les fourmis ne choisissent pas leur nourriture en fonction d’une revue sur le net ou d’une publicité. Elles font ce que leurs  « collègues » leur disent de faire. Grâce à leurs phéromones, les fourmis conseillent leurs collègues de les suivre ou non. Du coup, elles ne se posent pas de questions et suivent les copains de chambrées.

Grâce à son application, Slant permet à ses utilisateurs de savoir où ils peuvent acheter de la bonne nourriture près de chez eux : marché, boutique, vendeur éphémère, arbres fruitiers, etc. Toute la collectivité va en sortir gagnante.

Bonus : le container eco-responsable

 

 

L’une des raisons du gaspillage alimentaire est le système de transport qui détruit une part non négligeable de la production. Les porteurs de projet de The Eco-Fruitainer  se sont alors inspirés de la Nature pour créer un container eco-responsable.

L’écorce d’arbre devient une source d’inspiration pour mieux stocker les fruits et légumes. Les papillons aident à réguler naturellement la température du container. Enfin, les terriers des marmottes facilitent le système d’aération de manière naturelle.

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Biomimétisme : 5 startups qui s’inspirent de la nature"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] Biomimétisme : 5 startups qui s’inspirent de la nature est accessible sur […]

Mercier
Invité
wpDiscuz