Influenceuse : si, si, c’est un vrai métier !

Elles sont blogueuses, Youtubeuses ou Instagrameuses : les « influenceuses » entretiennent aujourd’hui des relations privilégiées avec les marques et maîtrisent parfaitement l’art de la monétisation. Ophélie Duvillard et Camille Benaroche nous dévoilent les coulisses de ce nouveau métier. 

Vivre de likes et d’abonnés. Voilà le quotidien d’Ophélie Duvillard, et Camille Benaroche toutes deux blogueuses a minima « 10h par jour », comme elles en témoignent sur ce plateau de Business Women. Des projets que les deux jeunes femmes ont pris le temps de mûrir avant d’arriver à fédérer plusieurs dizaines de milliers d’abonnés. « Pendant très longtemps j’ai posté des contenus sans avoir beaucoup de lectrices, juste par passion du digital, de la mode, de la beauté. Le plus important c’est la manière dont on s’adresse aux lecteurs », raconte Camille Benaroche.

« Les gens pensent souvent qu’on est payées à des tarifs élevés pour faire une photo… »

À force de persévérance « et de passion », les communautés de nos deux invitées ont grandi, jusqu’à intéresser certaines marques en pleine campagne de communication pour le lancement d’un nouveau produit ou l’ouverture d’une boutique. Un business qui peut paraître juteux, mais ne reflète que peu la réalité selon Ophélie Duvillard : « Les gens pensent souvent qu’on est payées pour faire une photo et souvent à des tarifs élevés. Mais pour ma part, je ne réalise que 2 ou 3 collaboration par mois. Si on divise ça au taux horaire, je suis en dessous du SMIC car tout le reste, mes articles, mes conseils sont gratuits ».

Pour découvrir l’intégralité de cette émission, c’est par ici :  

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz