Cours de code aux enfants, ces startups qui préparent leur avenir

Dans un monde qui manque cruellement de compétences informatiques, les startups imaginent des systèmes pour donner envie aux enfants de se lancer dans ces filières.

Sites internet, logiciels, drones, jouets et autres robots : le code informatique est partout. Et, cette tendance ne devrait pas s’essouffler dans les années à venir. D’où l’importance de transmettre, dès aujourd’hui, les bases (et plus, si affinités) du code informatique aux enfants. Leur avenir professionnel en dépend. Encore faut-il savoir transmettre cet art. Au premier abord, le code n’est pas quelque chose de très marrant.

Heureusement, des startuppers ont su inventer des méthodes pour rendre l’apprentissage du programme informatique ludique et, parfois même amusant. À défaut de pouvoir évoquer toutes les initiatives sur cette thématique, Widoobiz va se concentrer sur les projets qui ont su mettre en place une approche très différentiante.

Code Studio : pour commencer à apprendre le code informatique

Créée en 2014 par Hadi Partovi, Code.org veut rendre accessible l’apprentissage du code à tous les enfants du monde entier. Avec son site Code Studio, la startup a développé des blocs de tutorats en fonction de l’âge de ses élèves. Cela va de la maternelle au Lycée. Les professeurs peuvent également suivre la progression de leurs élèves.

Sa différence ? Au lieu d’utiliser des langages compliqués comme Python ou Java, le site se sert de blocs de logique. Combinés de certaines manières, ils permettent à des personnages d’exécuter des actions plus ou moins compliqués. Ils peuvent également apprendre à dessiner des formes.

Le site fonctionne grâce aux dons de célèbres entrepreneurs comme Bill Gates ou Mark Zuckerberg, Code Studio a obtenu le droit d’utiliser des grandes marques comme Angry Bird ou des personnages de Disney. Parfait pour capter l’attention des plus jeunes.

CodeCombat : pour tuer des ogres en apprenant le code


Vous l’avez compris. Pour donner envie d’apprendre, rien n’est plus efficace que le jeu. Dans ce jeu d’aventure, le héros va devoir apprendre à faire bouger son personnage, non pas par des touches, mais par du code. Chaque action doit être programmée. Du coup, se déplacer, choisir une arme, la dégainer et tuer un ogre devient une aventure à part entière.

Mais, comme il s’agit d’apprendre à coder, CodeCombat propose de vivre les aventures dans des langages différents : Python, Javascript, CoffeScript ou Lua. Un très bon exercice mental.

Pi-top : pour construire son propre ordinateur


Et pourquoi ne pas construire entièrement son propre ordinateur. En s’appuyant sur le système Raspberry Pi, un mini-ordinateur mono-carte, des étudiant londoniens ont mis au point Pi-top, un laptop en kit. Il aide les amateurs à fabriquer leurs propres programmes informatiques. Ici, les différents composants de la machine, fabriqués à partir d’une imprimante 3D, permettent à ses clients de construire une machine à partir de 246 euros.

En clair, l’outil idéal pour apprendre à créer des circuits imprimés, des programmes informatiques. Surtout, il s’adapte à tous les niveaux. Les débutants, comme les experts peuvent s’amuser comme des petits fous.

Un concept qui intéresse beaucoup les investisseurs. D’un projet de fin d’étude, Pi-top a réussi à rassembler 410 000 dollars sur IndieGogo, après avoir levé 1,3M£. Elle a refait un tour de table en novembre dernier où elle a pu réunir 3,5M£. L’aventure ne fait que commencer.

Magic Makers : pour apprendre à construire ses propres objets connectés


Magic Makers est l’endroit rêvé pour tous les petits geeks. Lancée en juin 2014, la startup propose des ateliers pendant les vacances ou lors des événements pour aider les enfants à s’approprier les notions de code. Et ce, dès l’âge de 6 ans. Depuis sa création, la startup a accueilli près de 2000 enfants. Elle s’active également pour aider les enfants en difficulté à se retrouver la joie d’apprendre.

Surtout, Magic Makers a, depuis, imaginé d’autres applications pour les enfants un peu plus grands. Par exemple, les 11-12 ans peuvent assister à des stages qui les aideront à créer leur propre objet connecté. Et si cela ne leur suffit pas, ils peuvent toujours se lancer dans la construction de drone. Quant aux 13-15 ans, ils peuvent allier leur passion de la Mode et de la programmation informatique en créant des vêtements connectés.

La startup a levé 600 000 euros en février 2016 auprès d’Econocom. Mais, si les besoins en formation informatique continuent de progresser (comment pourrait-il en être autrement ?), Magic Makers risque de démarrer de nouveaux tours de table très rapidement.

Bots_alive : pour apprendre à créer ses propres intelligences artificielles


Avec les applications vues plus haut, les enfants peuvent désormais apprendre : différents langages informatiques, la conception de jeux vidéos, des objets connectés, des drones et même des vêtements connectés. Mais, qu’en est-il de l’intelligence artificielle ? Un chercheur en intelligence artificielle a trouvé un moyen simple et malin pour apprendre aux jeunes à créer des organismes intelligents.

L’utilisateur démarre avec un robot à jambes au prix de 25$ muni d’un détecteur infrarouge. Tout dépend ensuite de ce que vous voulez lui faire faire. Si vous ne possédez qu’un seul robot, le premier objectif va être de le rendre autonome. En accrochant sur sa tête un marqueur, il va être capable de se rendre vers un objectif donné, mais aussi d’éviter les obstacles. À vous de lui donner les consignes.

Mais, si vous possédez plusieurs Bots_alive, vous pouvez les aider à communiquer. Ils peuvent jouer ensemble, faire des courses et même se disputer. Enfin, le propriétaire peut même leur enseigner des tâches, comme rapporter un objet. Si vous vous attachez à eux, vous risquez de devenir très rapidement un expert en code informatique.

Un objectif louable, non ?

#Replay : Retrouvez nos vidéos réalisées lors du CES de Las Vegas. Ici, Hypersuit vous fait voler dans les airs sans bouger de votre siège :

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cours de code aux enfants, ces startups qui préparent leur avenir"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ovazza
Invité
Bonjour, merci pour cet article éclectique. J’aimerais vous présenter également Teen-Code, qui est une initiative aussi différente, puisqu’elle se concentre uniquement sur les ados (13/17 ans) et vise à les initier à la programmation à partir de leurs propres usages (création d’applis mobiles et de jeux vidéo), en y intégrant des bonnes pratiques et méthodes de développement directement issues de l’univers de professionnels. Teen-Code propose des stages de vacances, des ateliers hebdo de création d’applis mobiles, un cours en ligne sur Udemy, et des tutos gratuits sur YouTube, et est hébergé à l’EEMI, l’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet, au… Read more »
wpDiscuz