Delair-Tech affiche clairement son ambition : devenir le leader mondial du drone professionnel

Après avoir levé 15M de dollars aux États-Unis en 2016 et triplé son C.A passant de 2M à 7,1M$ en 2016, Delair-Tech affiche clairement son ambition : devenir le leader mondial du drone professionnel.

Voilà une startup spécialisée dans les drones qui a clairement pris son envol. Les Français de Delair-Tech font partie de ceux qui ont su saisir l’avance dont a bénéficié la France en 2012 avec l’ouverture de la réglementation aérienne. Installée sur le marché du drone commercial, la jeune pousse a semble-t-il pris un tournant en 2016 grâce à deux opérations de croissance externes et une levée de 15M$. Résultat : un C.A qui a triplé, et un passage de 45 à 110 employés.

Widoobiz : Le secteur du drone est plutôt concurrentiel, pourquoi avoir choisi ce créneau ?

Michael de Lagarde, CEO de Delair-Tech : Le marché du drone est assez vaste. Il en existe 2 grandes catégories : commercial et récréationnel. Mais le drone récréationnel arrive à maturation. Certains grands acteurs sont dans des passes difficiles. Nous, nous avons choisi la deuxième catégorie des drones professionnels car c’est un marché très porteur. De plus en plus d’entreprises, d’industries vont se servir des drones dans leurs activités.

W : Concrètement, que permettez-vous aux entreprises de faire que l’homme ne peut pas ?

 MdL : Le drone permet aux grosses industries de gagner beaucoup de temps, et d’argent. On travaille par exemple avec des grands acteurs industriels comme la SNCF, EDF et bien d‘autres. Par exemple, on va déployer un drone sur des milliers de km pour faire un relevé le long des lignes électriques. Le drone prend des photos et grâce à ces photos on va reproduire en 3D la canopée. On va repérer les endroits ou les arbres sont trop proches des lignes électriques et livrer une carte de risque qu’ils vont utiliser pour leur programme d’entretien des lignes. Le drone vient remplacer un marcheur qui autrefois suivait la ligne à pied ou un hélicoptère. Cela permet de couper les coûts par 10 et le service est beaucoup plus exhaustif.

 W : D’autres entreprises jouent dans la même cour que vous, comment vous différenciez-vous ?

MdL : Aujourd’hui il y a des grands acteurs dans le hardware, beaucoup d’entreprises chinoises notamment. Dans le software, nos principaux concurrents sont aux États-Unis, mais très peu d’entreprises sont capabes de faire les 2. C’est donc ça notre gros point fort. L’intérêt de notre solution réside dans le fait qu’elle est complète et fonctionnelle immédiatement. On fournit une solution complète de bout en bout qui va apporter une solution concrète à un homme du métier. Le client profite d’une expérience beaucoup plus agréable lorsqu’on lui fournit un outil tout intégré.

W : Aujourd’hui, vous êtes en pleine expansion, notamment à l’international, quels sont vos prochains enjeux ?

C’est exact, on réalise 70% de notre C.A en dehors de la France. On souhaite poursuivre dans cette optique avec un focus sur le marché américain pour cette année. C’est un marché à très fort potentiel et c’est une zone où le business va vite, très vite. Et bien sûr, il s’agit d’une vitrine pour avoir un rayonnement mondial.

W : Mais aux États-Unis, vous n’êtes pas les seuls…

Non, c’est sûr ! Mais la France a une bonne longueur d’avance. Les États-Unis n’ont ouvert leur réglementation aérienne que l’année dernière, alors que les Français, nous, on travaille dans des conditions opérationnelles depuis 2012. On arrive avec notre expérience, notre savoir-faire qu’on peut faire valoir- là-bas. Ils ont une certaine naïveté quant au business du drone car ils débutent dans cette activité. C’est pour cette raison que l’année dernière, on a décidé d’ouvrir une filiale à Los Angeles.

W : En quelques mois, avez-vous déjà dû faire face à quelques difficultés ?

 Je dirais que pour le moment notre faiblesse c’est notre déficit de renommée. Mais on rencontre déjà pas mal de succès dans le secteur du power and utilities grâce à nos solutions matures. Petit à petit, on compte sur notre travail avec notre agence de RP et notre activité sur les réseaux business spécialisés pour toucher de plus en plus de clients.

W : Quel chemin vous reste-t-il à parcourir pour atteindre vos ambitions et devenir une référence mondiale ?

MdL : Il nous reste encore un bout de chemin, mais on y travaille ! Pour devenir le leader, il faut réussir à être l’interlocuteur unique et privilégié des grandes entreprises. Pour ça, on peut notamment compter sur le soutien de Bpifrance, qui nous suit depuis nos débuts. Ils nous accompagnent dans notre démarche d’innovation et nous aident de manière latente et permanente depuis plusieurs années en nous mettant en relation avec des partenaires technologiques mondiaux et en nous hébergeant au Hub à Paris.

@Julie Galeski

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Delair-Tech affiche clairement son ambition : devenir le leader mondial du drone professionnel"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
HOOD FINANCE
Invité

Bonjour
Nous sommes une structure de prêt d’investissement privée, nos ressources de financement sont issues d’organismes de financement non bancaires qui disposent d’importants fonds propres. Nous pouvons prendre en compte des dossiers allant jusque à 500 000 000 €, par ce nous souhaitons un partenariat de mise en relation avec ceux qui ont besoin d’un et d’un investissement. Nos fonds sont transférés par la banque pour assurer la sécurité de la transaction.
Cordialement.

wpDiscuz