Faire de l’art avec du prêt-à-porter : le nouveau défi d’un entrepreneur

Initialement créée par Frédéric Kacou en Côte d’Ivoire, la marque de prêt-à-porter Éléphant Frimeur dorénavant gérée par Fabrice Siméon et Maurine His annonce son projet ambitieux : faire de l’art avec du prêt-à-porter.

Lorsque l’on demande à Fabrice Siméon de décrire son aventure d’entrepreneur, une métaphore lui vient tout de suite à l’esprit : « C’était un voyage à la Jules Verne ». Pourtant, aujourd’hui, l’entrepreneur peut prendre confiance. Ses vêtements ont intégré le marché en 2015 et l’entrepreneur a réussi à établir des partenariats avec Leclerc Sport et l’OSS tennis de Sannois.

La marque joue sur une communication festive et « fun » pour faire connaître un concept qui se veut intergénérationnel, familial et innovant. Fort de ce succès, Éléphant Frimeur cherche à innover et à se démarquer. Et pour ça, la marque mise sur l’avant-garde.

« J’ai bluffé et ça a marché »

Lorsque l’idée d’intégrer la thématique de l’art aux vêtements vient à Fabrice, il ne parvient pas tout de suite à faire des propositions concrètes. Quand les médias l’interviewent, c’est la même chose : pour parler de sa nouvelle gamme de produits, il arrive sans aucun prototype mais avec les tableaux du graffitis-artist Seen. Pas de vêtement, pas d’idée concrète mais des tableaux colorés, avec des personnages de comics américains !

À partir de ces motifs, il parvient à expliquer où il veut aller. Et ça marche ! Prochainement, Eléphant Frimeur sortira sa gamme de vêtements avant-gardiste. Son ambition : démocratiser l’art en plaçant des œuvres sur des pièces simples comme les leggings et les tee-shirts.

Un projet qui intrigue et qui plait

Le projet de cet entrepreneur, fort d’un réseau développé et de collaborateurs expérimentés, plait et il mise sur une stratégie de communication ambitieuse pour aller encore plus loin. Fabrice Siméon est en pleine négociation avec Les Galeries Lafayette pour un partenariat. L’idée est d’avoir un espace dédié à sa gamme de prêt-à-porter d’un nouveau genre. Pour marquer les esprits, l’équipe d’Éléphant Frimeur a eu l’idée suivante : habiller les tableaux et encadrer les vêtements ! Pourquoi pas? Une chose est sûre, l’entrepreneur intrigue et ça plait.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Faire de l’art avec du prêt-à-porter : le nouveau défi d’un entrepreneur"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] (Source) […]

wpDiscuz