Gandhi : une philosophie qui s’adapte parfaitement aux défis des entrepreneurs

Pour l’anniversaire de sa mort, Widoobiz revient sur une des personnalités les plus importantes du XXe siècle.

La non-violence. Voici ce qui nous vient tout de suite à l’esprit quand on pense au Mahatma Gandhi. Et ce n’est pas faux. Mais, la pensée du guide spirituel et politique indien touche bien d’autres domaines : économie, politique, écologie, mœurs, religion, développement personnel, etc. Un dernier thème que l’on pourrait très bien rapprocher à la vie des entrepreneurs.

« Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête »

Tout le monde a des convictions. Mais, peu de personnes arrivent à les faire vivre. Et, il faut bien dire, ce n’est pas toujours simple. Gandhi invite cependant les indiens et tous ceux qui veulent bien l’écouter à vivre leurs convictions. Même si les difficultés se multiplient sur leur chemin, le sentiment d’accomplissement à la fin sera toujours plus fort.

Un entrepreneur dans l’âme n’a pas le choix de faire dans la demi-mesure. Il doit aller au bout de ses épreuves et de son chemin. Sinon, il n’y aura qu’amertume, aigreur et regret. Quel dommage ! Le fondateur de l’Inde moderne disait d’ailleurs : « comment peut-on apprendre à se connaître soi-même ? Par la méditation, jamais, mais bien par l’action ».

« La véritable éducation consiste à tirer le meilleur de soi-même. Quel meilleur livre peut-il exister que le livre de l’humanité ? »

Tout le monde ne part pas sur la même ligne de départ. C’est un fait. Certains ont eu le temps de faire des grandes études quand d’autres ont dû travailler très jeune. Malgré tout, Gandhi veut dépasser tout ça. À ses yeux, la vérité ne se trouve pas dans les livres, mais bien dans la vie de chacun d’entre nous et donc de ses voisins. D’où l’importance d’observer la vie des personnes qui nous entourent.

Au niveau d’une entreprise, l’entrepreneur devra toujours être ouvert à ce qu’il se passe dans son environnement. Et il y a beaucoup de choses à surveiller : les chiffres de sa structure, les collaborateurs, les concurrents, les clients, les fournisseurs, les prospects, etc… Sans oublier toutes les sources d’informations qui vont vous aider à rester dans le coup au niveau des tendances du marché ou des technologies.

 « Colères et intolérances sont les ennemis d’une bonne compréhension »

Oui, les raisons ne manquent pas de s’arracher les cheveux. Mais, au-delà de l’évacuation des sentiments, qu’est-ce que cela vous apporte ? Rien. Pour Gandhi, il faut toujours garder son calme. Pourtant, il en a rencontré des motifs de colère : colonisation britannique, emprisonnement injuste, batailles politiques, meurtres entre Indiens et Pakistanais, etc. Tout au long de sa vie, Gandhi a répondu par la douceur et aussi par la grève de la faim pour convaincre ses opposants.

Pour un dirigeant, il s’agit surtout de ne pas tomber dans une colère aveugle. Malgré l’adversité, la méditation, le silence et la confiance doivent envelopper son jugement. Attention, ce n’est pas simple. Il faut un peu de bouteille et beaucoup de soutiens, dans sa vie personnelle, comme professionnelle. C’est là où l’associé tient d’ailleurs un rôle considérable.

« Tout ce que tu feras sera dérisoire, mais il est essentiel que tu le fasses »

Oui, pris séparément, les actes d’une vie peuvent paraître dérisoires devant les grands événements qui secouent le monde. Mais, avec l’aide des voisins, de collaborateurs, d’amis, de proches familiaux, et bien souvent d’inconnus qui, très vite ne le deviennent plus, l’existence prend forme pour aller vers un objectif de vie. Sans l’aide de millions d’anonymes indiens, Gandhi ne serait resté qu’un simple activiste.

Et c’est pareil pour tous les entrepreneurs qui ont réussi. Qu’est-ce que Steve Jobs, sans Steve Wozniack, Tim Cook ou Jony Ive ? Qu’est-ce que Larry Page, sans Sergueï Brin, Marissa Mayer ou Eric Schmidt ? Des exemples que l’on peut multiplier à l’infini.

 « La vie est un mystère qu’il faut vivre et non un problème à résoudre »

Au final, rien ne dépasse l’expérience de la vie. Vous pouvez prendre toutes les précautions du monde, il faut vivre des erreurs pour franchir un palier de vie. Pour arriver au sommet de ses ambitions politiques, Gandhi a accumulé une somme d’erreurs incroyables pour les dépasser et arriver à ses fins.

Au-delà du cadre de l’entreprise, l’entrepreneur doit quant à lui garder à l’esprit qu’il ne peut pas tout contrôler. Il faut déléguer et apprendre à faire confiance. Et puis, l’entreprise n’est pas tout dans une vie. Les proches et les passions parallèles contribuent aussi au bonheur de l’existence. L’oublier, c’est se condamner à une vie bien morose.

#Replay : Après la victoire de Benoît Hamon, Arnaud Montebourg explique pourquoi les entrepreneurs devraient le suivre : 

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Gandhi : une philosophie qui s’adapte parfaitement aux défis des entrepreneurs"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] Gandhi : une philosophie qui s’adapte parfaitement aux défis des entrepreneurs est accessible sur […]

trackback

[…] Gandhi : une philosophie qui s’adapte parfaitement aux défis des entrepreneurs est accessible sur […]

wpDiscuz