Jacques-Antoine Granjon est l’Entrepreneur de l’Année 2016

Cette année le Prix de l’Entrepreneur de l’Année a récompensé, Jacques-Antoine Granjon. Le dirigeant de Ventes-privee.com qui a réalisé un parcours exceptionnel ses dernières années.

Un cru d’exception. Pour cette 24e édition, le Prix de l’Entrepreneur de l’Année, co-organisé par EY et « L’Express », en partenariat avec Edmond de Rothschild France et Verlingue, avec le soutien de Bpifrance, des « Echos » et de Widoobiz, a été décerné à Jacques-Antoine Granjon. Après avoir réalisé 2Mds€ de chiffre d’affaires en 2015, Venteprivee.com semble bien parti, selon son dirigeant, pour atteindre les 3 milliards d’euros de ventes cette année.

Un succès que l’entrepreneur doit en grande partie à ses associés. « Je n’ai jamais entrepris tout seul », rappelle Jacques-Antoine Granjon. Mais aussi à son sens du détail. Logistique, service client, photos et mise en scène des marques, gestion des retours de produits : l’entrepreneur ne laisse aucun détail au hasard. Il encourage ses équipes à intégrer les équipes des sociétés rachetées par le groupe afin de mutualiser les savoir-faire.

« C’est 31 ans d’association, d’amitié, d’amour, de passions partagées »

Dans son discours de remerciement, Jacques-Antoine Granjon n’a pas caché pas non plus ses revers, comme cette aventure américaine qui a coûté à l’entreprise « 40 millions de dollars ». Mais, il ne regrette rien. Cette décision lui a permis de se concentrer à nouveau sur l’Europe et de comprendre, encore une fois, que rien n’est jamais acquis. « Une entreprise est menacée tous les jours.  Cela peut-être la concurrence, des rigidités internes, des virages mal négociés », analyse-t-il.

Une aventure qui s’inscrit à ses yeux sur le long terme. « C’est 31 ans d’association, d’amitié, d’amour, de passions partagées avec mes associés, mes collaborateurs, mon nouveau directeur général, Charles-Hubert de Chaudenay. Mais, il n’y a pas que l’entreprise et les entrepreneurs. Une société faite uniquement d’entrepreneurs, cela ne marcherait pas. Il faut tout le reste de la société civile pour faire toute la richesse de notre pays ».

« Révolutionner le secteur de la santé »

Le dirigeant de Vente-privee.com n’a pas été le seul entrepreneur à être récompensé lors de cette soirée. Actility a remporté le Prix de la Start-up de l’Année. Spécialisée sur la technologie radio LoRa, la startup a décidé de travailler en réseaux avec plus de 400 entreprises dans le monde. « Notre rêve de connecter tous les objets est évidemment démesuré. On ne pouvait pas réussir un tel pari tout seule », explique Olivier Hersent, CTO d’Actility.

Doctolib a quant à elle remporté le prix de la Stratégie Disruptive. Elle vérifie la disponibilité des médecins à proximité et compte bien fluidifier les relations entre patients et médecins. « Pour nous, être l’entreprise disruptive de l’année, c’est le symbole d’une stratégie mise en place depuis trois ans pour révolutionner le secteur de la santé, un secteur très complexe, très opaque », analyse Stanislas Noix-Château, co-fondateur et CEO de l’entreprise.

« On est payé pour jouer au Lego »

Comme chaque année, le Prix de l’entrepreneur de l’Année met aussi en avant une démarche sociétale. Une distinction remportée par Thierry Marx, à l’initiative de Cuisine Mode d’Emploi(s). Le chef étoilé veut réintégrer les personnes éloignées du marché de l’emploi grâce à une formation culinaire gratuite. A l’avenir, « je crois que l’entreprise sera sociale ou ne sera pas », assure Thierry Marx dans notre interview.

Le dirigeant du groupe LDC, Denis Lambert a gagné le prix de l’entreprise familiale. Le groupe agroalimentaire est spécialisé sur la volaille et le traiteur. « Pour travailler en famille, il faut d’abord les respecter et ensuite comprendre leurs valeurs. Nous avons réalisé plus de 30 croissances externes qui se sont toutes bien passées », explique l’entrepreneur. A ses yeux, cette démarche facilite la montée en compétence des collaborateurs et donc des familles propriétaires.

Enfin Capsa Containers a gagné haut la main le Prix du Public. L’entreprise transforme les containers de transport pour les événements ou d’autres besoins. Fondée en 2013, son chiffre d’affaires dépasse déjà les 3M€. « Nous, on s’amuse tous les jours. Comme on le dit souvent, on est payé pour jouer au Lego et c’est plutôt sympa », assure dans un sourire Guillaume Boissière, associé Capsa Containers.

Si vous voulez faire partie des gagnants de l’édition 2017, faites-vous détecter par les équipes d’EY le plus tôt possible. Ils n’attendent que vous.

Voici tous les lauréats de cette grande cérémonie nationale :

Le grand vainqueur de cette édition 2016 : Jacques-Antoine Granjon – Vente-privee.com

Prix de la Start-up de l’année : Olivier Hersent – Actility

Prix de la Stratégie Disrputive : Stanislas Noix-Chateau – Doctolib

Prix de l’entreprise familiale : Denis Lambert -Groupe LDC

Prix de l’Engagement Sociétal : Thierry Marx – Cuisine Mode d’Emploi(s)

Prix du Public : Guillaume Boissière – Capsa Containers

#Replay : Vous pouvez retrouver les entretiens vidéos de tous les lauréats sur nos playlists YouTube. En attendant, nous vous mettons ceux qui ont gagné dans la région Est :

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Jacques-Antoine Granjon est l’Entrepreneur de l’Année 2016"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] Jacques-Antoine Granjon est l’Entrepreneur de l’Année 2016 est accessible sur […]

wpDiscuz