Myxyty : «On a la même techno que Google et Amazon, sans utiliser les datas de nos clients»

Myxyty, startup française spécialiste de la maison connectée continue son ascension avec une croissance de 700% l’année dernière. Pour son fondateur, les géants Google et Amazon n’empêchent en rien son développement, bien au contraire.

Un boulevard s’ouvre à elle. En se positionnant sur le marché du SmartHome, Myxyty doit faire face à des concurrents de taille à l’instar du californien Google ou du bébé de Jeff Bezos, Amazon. «On a la même techno qu’eux, sauf que nous, nos clients restent propriétaires de leurs datas. C’est notre valeur ajoutée et c’est un point essentiel dans la digitalisation», commente Olivier Courtade, fondateur de Myxyty.

Avec des clients comme Sagemcom, Castorama et autres gros corporates internationaux, la stratégie de la startup semble bien ficelée. «Les grands groupes ne veulent pas travailler avec Google ou Amazon car ils ne souhaitent pas transférer d’informations personnelles sur leurs clients. On a clairement un boulevard qui s’est ouvert à nous », ajoute l’entrepreneur.

15M€ investis en R&D

La startup qui participe à la «révolution» dans le monde de la maison connectée se différencie aussi sur sa vision, en convergence avec les usages et inspirée de la philosophie d’Apple de laisser l’utilisateur décider de ce qu’il veut chez lui. Grâce à une tablette ou un smartphone, l’utilisateur peut piloter n’importe quel usage chez lui. Lumière du salon, température de la salle de bain : il peut créer différents scenarii en fonction de ses envies.

Olivier Courtade, pour qui l’innovation et la R&D sont l’essence même de sa startup confie avoir investi 15 millions d’euros pour un projet dont il est fier, le MyxyPod. Dernier concept en date de la startup, le MyxyPod est un savant mélange d’enceinte connectée et de box domotique conçu pour être utilisé en multiroom.

« Notre produit permet à son utilisateur de dire « Hey Myxy, réveille moi avec ma musique préférée, en allumant la lumière et la machine à café avec. » Cet assistant vocal, doté du langage naturel d’IBM Watson, va définitivement changer la manière d’interagir avec sa maison. Il suffit de lui parler et celui-ci sera à même d’exécuter chaque demande : planifier un rendez-vous, informer du temps qu’il fait, gérer une shopping list», indique-t-il.

Un marché du SmartHome estimé à $70Mds

Une technologie qui a notamment valu à la startup de remporter plusieurs prix dont un au CES de Las Vegas 2017 mais également de se faire connaître de Bpifrance. «L’année dernière on leur a présenté notre projet et on a reçu un prêt à l’innovation de 600 000 euros. On bénéficie également de toutes leurs relations à l’international, ce qui va sûrement nous ouvrir des portes. Nous sommes d’ailleurs actuellement à la recherche de fonds pour ce déploiement», ajoute l’entrepreneur.

Avec un marché de la maison connectée estimé à 70 milliards de dollars en 2018, la jeune pousse continue de se faire connaître sur la scène internationale. Elle est d’ailleurs en négociation avec un important retailer européen qui envisage de proposer plus d’un million d’unités de son MyxyPod auprès de ses clients d’ici 2018. Affaire à suivre.

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Myxyty : «On a la même techno que Google et Amazon, sans utiliser les datas de nos clients»"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] Myxyxty : «On a la même techno que Google et Amazon, sans utiliser les datas de nos clients» est accessible sur […]

wpDiscuz