Qui sont les 3 dirigeantes d’entreprise les plus puissantes de la planète ?

Susan Wojcicki, Mary Barra, Sheryl Sandberg… Ces noms ne vous disent peut-être rien, pourtant, ces 3 femmes sont à la tête de quelques unes des plus grosses entreprises mondiales.

Aucun réalisateur n’a encore tourné leurs biopics. Pourtant, Susan Wojcicki, Mary Barra, Sheryl Sandberg peuvent se targuer d’afficher un chiffre d’affaires cumulé de près de 185 milliards de dollars. Leur point commun ? Être née Outre-Atlantique, et avoir intégré quelques unes des plus prestigieuses universités américaines comme Berkeley, Stanford ou Harvard, numéro 1 des universités ayant formé le plus de dirigeants des 500 principales entreprises de la planète selon le classement de Janvier 2017 de l’Alma Mater Index, de Times Higher Education.

Sheryl Sandberg : l’ombre de Mark Zuckerberg

Elle est la seule femme au conseil d’administration de Facebook. 4ème femme la plus puissante du monde selon le classement Forbes, Sheryl Sandberg serait la deuxième « employée » la mieux payée du réseau social aux 2 milliards d’utilisateurs, avec 30.8 millions de dollars par an.

Après avoir fait ses armes au sein d’un autre gros bébé américain, Google, l’actuelle numéro 2 de Facebook rejoint la « startup » en 2007. À l’époque, l’entreprise n’emploie « que » 500 salariés. 10 ans plus tard, ce sont près de 20 000 personnes qui travaillent pour le géant bleu. Sheryl Sandberg a réussi à hisser l’entreprise de Mark Zuckerberg au rang des firmes les plus puissantes de la planète, affichant un chiffre d’affaires de 27,6 milliards de dollars en 2016.

Son secret ? L’humain, à en croire ses mots dans une interview accordée au Figaro Madame en juillet 2017. « L’empathie nous aide à devenir plus performants. À donner le meilleur. Elle nous rend peut-être plus affectifs, mais elle fait de nous des êtres humains plus forts. »

Mary Barra : la 1ère femme à la tête d’un groupe automobile

Elle est la femme la plus influente des États-Unis, selon le magazine Fortune. Fille d’un ouvrier « à vie » de General Motors, Mary Barra a pris les rennes du 1er constructeur automobile du pays depuis décembre 2013. À 51 ans, elle devient alors la première femme à diriger un groupe automobile américain. Une nomination qui vient, sans doute, récompenser plus de 30 ans de bons et loyaux services au sein de la maison.

5ème femme la plus puissante du monde selon le classement Forbes, la native du Michigan gère d’une main de fer dans un gant de velours un groupe de plus de 215 000 salariés, dont le chiffre d’affaires dépasse les 150 milliards de dollars.

Si ses employés soulignent son côté « cash », comme le révèle un article des Echos de novembre 2016, Mary Bara préfère qu’on la dise « impatiente ». D’ailleurs, « elle se dit, elle, à l’écoute, la qualité qu’elle revendique le plus. »

Susan Wojcicki : l’une des premières employées de Google

Elle est la 16ème personne a avoir rejoint Google durant l’ancien millénaire en 1999. Elle participe au lancement de nombreux produits comme Google Images ou Google Books et se démarque par son envie d’acquérir de nouvelles marques.

En 2006, c’est chose faite. Susan Wojcicki convainc les fondateurs de Google Larry Page et Serguei Brin de racheter Youtube 2006 pour 1,65 milliards de dollars. Depuis, elle est devenue CEO en 2014 de la plateforme de vidéos estimée à 90 milliards d’euros, sur laquelle se retrouvent chaque mois plus d’un milliards d’utilisateurs.

Pour la 6ème femme la plus puissante du monde, un seul mot d’ordre, l’ordinateur. « L’ordinateur, c’est la créativité ! Avec un ordinateur, on peut construire des choses et les connecter au monde », confesse-t-elle dans une interview accordée à Tech Crunch.

 

Si les femmes parviennent à se hisser au sommet des plus grands groupes mondiaux, il reste néanmoins du chemin à parcourir, notamment dans l’hexagone. En France, 65 % des diplômés sont des femmes alors qu’elles ne sont que 22 % dans les grands conseils d’administration.

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Qui sont les 3 dirigeantes d’entreprise les plus puissantes de la planète ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz