Rewalk Robotics : la startup qui arrive à recréer des jambes

L’entreprise américaine est en train de finaliser un exosquelette qui pourrait aider les personnes, dont la mobilité serait réduite. 

Un Homme nouveau est en marche. Après des années de recherche, Rewalk Robotics est sur le point de faire marcher un exosquelette souple. Il a été conçu pour toutes les personnes en situation de handicap au niveau des membres inférieurs. Pour le moment, il ne peut en revanche aider les personnes qui ont eu la moelle épinière sectionnée.

« Aujourd’hui, beaucoup de personnes qui ont connu un AVC peuvent se lever. Mais, elles ne peuvent pas bouger facilement le pied et encore moins mettre leurs jambes à terre. Certains d’entre elles n’arrivent plus également à les projeter eux-mêmes en avant pour initier un mécanisme de marche. Si on peut les aider à bouger leurs jambes, sans avoir une grosse structure autour d’eux, ce serait une solution très intéressante », explique le CEO, Larry Jasinski.

Une autonomie de deux heures

En aidant les patients à se remettre d’un accident vasculaire cérébrale, Rewalk Robotics cherche à créer un nouveau marché. L’entreprise pourrait également devenir une référence sur les traitements liés aux effets du vieillissement, mais aussi pour les personnes atteintes par la maladie de Parkinson. Tout dépend de ce qu’elle souhaitent faire. L’exosquelette peut aussi bien être une aide permanente ou un outil de réhabilitation au service du malade.

Aujourd’hui, le prototype de l’exosquelette souple ressemble plus à un uniforme d’alpiniste. Il est constitué d’une poche banane qui transporte les moteurs et ordinateurs nécessaires, de câbles allant jusqu’aux jambes, de genouillères pour maintenir en place les articulations et de capteurs placés sous les pieds. Aujourd’hui, il possède une autonomie de 2 heures complètes.

La 1ère entreprise à fournir des jambes robotisées aux vétérans

« Pensez à un vélo. Les câbles transfèrent la pression de vos mains jusqu’aux freins adossés à vos pneus. Et bien, nous voulons garder ce principe, même s’il est un peu plus complexe. Ici, les câbles courent le long des jambes et du dos. Seules des attaches légères sont adossées aux mollets. C’est le logiciel et le moteur qui vont exercer la traction sur ces câbles et maintenir le corps droit. Les capteurs sous la semelle vont transmettre ensuite à l’ordinateur pour savoir si vous êtes debout ou si vous marchez », explique Larry Jasinski à Techcrunch.

Rewalk Robotics n’est pas parti de rien. L’entreprise a acheté la technologie de base à la Wyss Institute de Harvard. C’est elle qui a eu l’idée de fabriquer un « costume biologique intelligent ». Un projet qui a lui-même pu exister grâce aux fonds de l’armée américaine. L’entreprise basée à Boston a été la première à fournir des jambes robotisées aux vétérans paralysés de l’armée américaine.

Rewalk va démarrer le protocole clinique dès cette année, avant de mettre un 1er produit sur le marché en 2018.

#Replay : Présent au CES, Widoobiz a rencontré Hypersuit, la startup qui vous donne l’impression de voler :

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz