B-Sensory invente la lecture charnelle

Christel Le Coq s’empare du marché de la lecture sensorielle avec B-Sensory. Elle dépeint son concept « touchy » à Loïc Landrau dans l’émission « Insolent ou Insolite ».

Chers lecteurs connectés, le plaisir de l’imagination va désormais laisser place à la vibration. Christel Le Coq revisite les joies de la lecture grâce à un sextoy connecté à des romans érotiques. Des interactions avec l’écran  et des consignes multiples enclenchent des vibrations au fil de la lecture. Objectif : « Créer des sensations pour prendre du plaisir en solo ! » plaisante la créatrice.

Un produit Made in France

Le business model de B-Sensory s’axe principalement autour du « Made in France » : « Certains sextoys conçus à l’étranger ne sont même pas contrôlés », explique Christel Le Coq. Avec un sextoy conçu en Bretagne et des smartphones tricolores, l’entrepreneure veut vanter la qualité française. Une recette qui lui a notamment permis d’obtenir une bourse « French Tech » pour développer son projet.

Et les hommes ?

« On pense beaucoup aux hommes! » badine la créatrice. Jeux à deux, envois de messages et objets en préparation, le sexe masculin n’est pas mis sur la touche. Christelle Le Coq se confie d’ailleurs sur l’avenir. Elle souhaite, à terme, concevoir des sous-vêtements connectés. Les femmes prennent alors la main sur la télécommande et envoient des vibrations aux hommes. Les objets connectés insolites n’ont pas fini de nous surprendre.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz