Les questionnements de Jacques-Antoine Granjon ont poussé Balibart à pivoter. Interview de Maxime Delmotte – CEO Balibart

Pour ce nouveau format de l’émission WiMoovJee c’est Farid Lahlou, co-fondateur de la startup Des Bras en Plus qui se prête au jeu de l’animateur. Il reçoit Maxime Delmotte, co-fondateur de Balibart, un entrepreneur féru d’art et de cinéma qui revient sur quelques moments marquants de son parcours entrepreneurial. 

Armé d’un cadre, de crayons de couleurs, de scotch et d’une map-monde, Maxime Delmotte se lance dans l’épreuve du pitch. Et il s’en sort plutôt bien puisqu’à l’aide de tous ces éléments, il parvient à présenter de manière complète Balibart. « Notre entreprise permet aux artistes de vendre leurs œuvres d’art en ligne grâce à une plateforme de e-commerce. La demande étrangère est importante et notre service est exclusivement made in France », explique-t-il.

« On a pitché note projet à Jacques-Antoine Granjon »

Lors de la séquence « pro ou perso » de cette émission, l’entrepreneur va plus loin. Il explique notamment avoir créé Balibart en 2014 avec son associé Adrien Salamon grâce à 10 000 € de capital social. « Avec mon associé, on s’est connu à HEC. Là-bas, on avait créé une association pour aider les étudiants des écoles d’art à monter des projets en leur apportant nos compétences business ».

Lors des questions « perso », l’entrepreneur revient sur sa rencontre avec Jacques-Antoine Granjon. « C’était un total Flop (rire) ! On lui a pitché notre projet et il nous a tout de suite dit que le marché de l’art était saturé ». Un questionnement plutôt positif pour Balibart qui a rapidement fait pivoter son projet initial.

 

widoobiz

Widoobiz est le média en ligne des Entrepreneurs & Startups. Articles d'actualités, émissions radio et vidéos vous donneront informations et témoignages utiles au développement de votre business !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz