Entreprendre : ce conte de fées qui n’en est pas un

On la connaissait animatrice télé ou entrepreneure. Aujourd’hui, Hapsatou Sy s’est lancé un autre défi, celui de raconter son parcours dans son livre Partie de rien, dans lequel elle livre sans tabou, son « plus bel échec » en tant que chef d’entreprise. 

« Entreprendre c’est difficile ». Sans vouloir effrayer ceux qui rêvent de se lancer dans le bain de l’entrepreneuriat, Hapsatou Sy préfère les prévenir « c’est une expérience géniale, mais compliquée ».

Issue d’une famille de huit enfants, d’origine sénégalo-mauritanienne, elle fait partie de ceux qui ont du gravir les échelons sans trop compter sur des pistons. Mais si elle a désormais intégré le cercle prisé des animateurs télé, son parcours entrepreneurial ne ressemble en aucun cas à un conte de fées.

« Mon plus bel échec, c’est ma liquidation judiciaire »

Après avoir monté une enseigne de cosmétiques, l’entrepreneure rencontre des difficultés, dont elle n’hésite pas à parler dans cette vidéo. « Mon plus bel échec, c’est ma liquidation judiciaire en 2013. J’ai du déposer le bilan pour 17 points de vente et une centaine de salariés. Ça a été extrêmement formateur, mais aussi extrêmement douloureux ».

Une expérience qui a forgé le caractère d’Hapsatou Sy, pour qui l’échec est un passage obligatoire pour devenir un bon entrepreneur. Et s’il n’y a pas de véritable formation pour emprunter cette voie, « on peut devenir un entrepreneur peu importe d’où l’on vient. La meilleure école c’est l’école de la vie », assure-t-elle avant de partager ses conseils aux jeunes ambitieux.

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Entreprendre : ce conte de fées qui n’en est pas un"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] (Source) […]

Bright
Invité

La liquidation c’était surtout une stratégie pour voler les investissements de femmes qui ont investi dans vos franchises!
Quelque chose de fake chez cette femme depuis le début! Elle a trop la soif du pouvoir, de l’argent quit à « vendre »son âme!

wpDiscuz