Innovation fractale : un moyen de conquérir de nouveaux marchés

Christophe Midler, directeur de recherche au CNRS  et co-auteur de l’ouvrage Innover à l’envers revient sur la stratégie de conquête « par le bas » de Renault.  

Tout le monde n’a pas la même définition de l’innovation. Renault en est l’exemple parfait. Depuis la commercialisation de sa Logan, symbole par excellence du Low Cost, le groupe français a inauguré une stratégie originale, mais payante : attaquer un marché par l’entrée de gamme.

« Après Louis Schweitzer dans les années 90, Carlos Ghosn en a remis une couche en visant l’Inde avec la Kwid. Elle est encore moins chère et se vend à 3500€ contre 5000€ pour la Logan à l’époque », indique Christophe Midler.

Pour « innover à l’envers », il reste malgré tout essentiel de s’adapter au contexte du marché visé. « Il faut également connaître les codes de la concurrence », développe l’auteur dans cette chronique avant de parler du concept d’innovation « fractale »…

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Innovation fractale : un moyen de conquérir de nouveaux marchés"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Olaf de Hemmer
Invité

Il ne s’agit pas d’innover « a (‘envers » mais « dans le bon sens » !
C’est-a-dire de rendre le vrai service attendu avec ce qui suffit.
Avec le raisonnement valeur (s) qui tient en 3 points :
– a quoi ca sert ?
– que sufdit-il ?
– travailler AVEC les parties prenantes

wpDiscuz