La certification : votre passeport pour l’export

Myriam Augereau-Landais, Directrice Internationale pour le groupe Afnor nous donne les clefs pour bien choisir son organisme de certification, et ainsi, mettre toutes les chances de son côté pour exporter son entreprise. 

« La certification c’est compliqué. Ça coute cher ». Faux. « La certification ne nécessite pas un gros investissement. En revanche, ça prend un peu de temps, car il faut mettre en place un système de management de la qualité et embarquer dans ce projet l’ensemble des collaborateurs », explique l’expert dans cette chronique.

+7% de CA à l’export pour une entreprise certifiée

Une certification qui comporte plusieurs intérêts. « Ça permet d’améliorer la performance de son entreprise en faisant par exemple monter les salariés en compétence. L’entreprise peut donc espérer gagner en compétitivité. Il y a également un intérêt externe pour l’entreprise. Des études ont montré que les entreprises certifiées augmentent en moyenne leur part de CA à l’export de 7% », ajoute-t-elle.

Avant de passer à la certification, Myriam Augereau-Landais met cependant en garde quant au choix de l’organisme de certification : « Il doit être accrédité et avoir des auditeurs performants ».

#Replay : Et sinon, Le Startupper a un petit quelque chose à vous dire : 

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz