Pourquoi un patron ne lit pas un CV ?

cv

En cette période creuse, les entrepreneurs cherchent à renforcer leurs équipes avant de repartir pied au plancher au mois de septembre.

Un chef d’entreprise a toujours besoin de nouveaux collaborateurs. Le budget peut manquer, mais le besoin est là. Malheureusement, malgré les dizaines de CV qu’ils reçoivent quotidiennement, beaucoup finissent à la poubelle avant même qu’ils aient été lus. Non pas que le profil n’ait pas d’intérêt, mais les candidatures sont trop nombreuses pour accepter des erreurs de ce calibre.

Le candidat utilise un compte Hotmail

Combien d’employeurs abandonnent la lecture d’un CV à cause d’une adresse Hotmail, AOL ou Wanadoo. « Pour moi, c’est le signe que le candidat n’est pas sorti des années 2000 », explique un dirigeant en perpétuel besoin de nouveaux profils.

D’autant plus gênants quand il s’agit d’un poste en marketing. « Bravo l’actualité », ajoute pince-sans-rire un patron qui en recense au moins « deux par semaine ». Aujourd’hui, un candidat ne peut s’abstenir d’un compte Gmail.

Le profil Facebook est tout sauf professionnel

Que les candidats le veuillent ou non, un profil Facebook fait partie du CV. Aujourd’hui, n’importe quel employeur va scruter l’identité numérique d’un candidat. Or, une photo très « olé olé » ou tout simplement déplacée (comme une soirée), suffit pour arrêter l’enthousiasme du recruteur.

Il faut les comprendre. Plus qu’un collaborateur, la nouvelle recrue devient un ambassadeur de sa société. Ce qui ne les empêche en rien d’avoir une vie mouvementée. Seulement, il faut garder les photos pour les personnes concernées.

On ne sait pas ce que vous avez fait !

La plus grosse erreur dans un CV est de vouloir rester vague. Que ce soit pour du marketing, un poste d’ingénieur ou de designer, il faut montrer les choses qui ont été réussies. Aussi, est-il important d’inscrire en chiffre ce qui a été réalisé.

« Personne n’est intéressé par le fait que vous ayez impacté en bien l’entreprise », s’énerve un dirigeant de startup. Dites plutôt comment vous avez fait.

Le flou est l’ennemi de l’employeur dans un CV.

On ne vous trouve pas sur Google !

Personne ne demande à un candidat d’être aussi connu que Barack Obama. De là à être totalement invisible… C’est le signe en tout cas d’une inactivité coupable aux yeux du recruteur qui cherche à atteindre un nouveau réseau en recrutant un nouvel élément.

Vous avez candidaté à 15 différents postes au sein de la compagnie

Aimer est une bonne chose ; être obsédé en revanche… À force de postuler pour entrer dans une société, un candidat va inévitablement se griller à jamais auprès des ressources humaines ou de la direction.

Alors, plutôt que de fournir un banal CV, les entrepreneurs questionnés préfèrent lire « un CV et une lettre de motivation adaptée au poste concerné. Au moins, je sais qu’il a compris ce que je cherchais », indique un patron, visiblement fatigué de chercher dans le vide le collaborateur rêvé.

Tancrède Blondé

Mots clés : CV
Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Pourquoi un patron ne lit pas un CV ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] Source link […]

un Recruteur
Invité
« Combien d’employeurs abandonnent la lecture d’un CV à cause d’une adresse Hotmail, AOL ou Wanadoo. « Pour moi, c’est le signe que le candidat n’est pas sorti des années 2000 », explique un dirigeant en perpétuel besoin de nouveaux profils. » Je suis du métier, j’ai déjà vu des excuses à la c.. pour refuser un CV, mais celle là bat un record, se priver d’un potentiellement bon profil à cause de ça, c’est d’une imbécilité rare. On peut tout aussi bien lire là dedans, wow, ce candidat était sur internet avant la plupart des gens, il doit en connaitre un… Read more »
Un autre recruteur
Invité
Un autre recruteur

Pour un recruteur, l’adresse mail à de l’importance, c’est vrai. Un CV qui arrive avec une adresse non professionnelle, ptit_bouchon@machin.com ou superjohnny78@truc.fr, c’est rédhibitoire. Mais tiquer sur le nom de l’hébergeur ? Sérieusement ?

A se demander si Mr Blondé n’aurait un petit pack d’actions Google dans son portefeuille…

shae
Invité

je rejoints le commentaire précédent : se limiter à une adresse mail ne veut rien dire et est complétement stupide.
Si quelqu’un utilise une adresse autre que gmail ça veut peut être simplement dire que sa propre messagerie propose des fonctionnalités qu’il ne trouve pas sur gmail.
Du reste il semble que l’article parle du point de vue d’un seul recruteur ce qui limite fortement la généralisation de ses conseils.

Beldin
Invité
Les raisons sont risibles comme toujours. Pas d’adresse Gmail. Lol. Donc, on t’embauche pas parce que t’as hotmail, mais si on t’embauche, c’est pour t’imposer de bosser avec Windows Xp et sur un réseau partagé au sein de l’entreprise (limite avec un routeur et tout. Ridicule. profil facebook trop perso, présence sur google inexistante? Des raisons totalement antinomiques. Les recruteurs font juste du délit de faciès 2.0, il ne faut pas chercher plus loin. Cela n’a rien à voir avec le potentiel que révèle un CV. C’est juste que le recrutement, c’est du grand pifomètre et qu’il faut arrêter de… Read more »
Beldin
Invité

Je suis tout de même heureux de voir les avis de « un recruteur » et « un autre recruteur » (le coup de « ptitbouchon@kelkechose.fr », cela va sans dire). Ils confirment que l’article offre une analyse bidon.

Michel Campillo
Invité

N’importe qui achète une tablette à 79,9 euros ou un smartphone se verra obligé d’ouvrir un compte Gmail pour accéder à Google Play. C’est le même phénomène que les emails Hotmail il y a dix ans, quand tout le monde en ouvrait un pour être sur MSN Messenger. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, ce sont aujourd’hui les emails Gmail qui sont des poubelles.

Erwan BARGAIN
Invité

J’utilise toujours mon compte hotmail.com… depuis 1998, qui est aussi mon adresse de contact pro. C’est assez pratique pour gérer des campagnes SEA sur le réseau BING…

Un peu d’indulgence pour M. Blondé qui a la délicate mission de produire beaucoup de contenu, si possible intéressant :).

Son article est quand même idéal pour susciter de l’engagement et des commentaires.

Will
Invité

+1

Cyrille du blog Recrutons
Invité
Bonjour Tancrède et merci pour cet article qui a le mérite de faire réagir! Je ne ferai pas comme mes confrères et je ne réagirai donc pas sur le fait qu’un candidat soit réprimendé parce qu’il utilise un compte Hotmail. Je voulais revenir sur la 4ème raison « On ne vous trouve pas sur Google ». Je trouve cet argument très intéressant en ce sens où on a le sentiment que le candidat d’aujourd’hui DOIT ETRE un candidat 2.0. Un recruteur ne mise plus sur une personne mais sur une personne + son réseau + son e-réputation qui pourront par la suite… Read more »
Eric
Invité

Il est vrai que ces détails pourront écarter tel ou tel candidat. Cependant n’oublions pas l’essentiel : le recruteur lira en 30 secondes chaque CV pour trouver les compétences qu’il recherche et des preuves de réalisations concrètes et factuelles dans le domaine d’activité concerné. Il est probable que s’il trouve ces deux aspects dans le CV, une adresse Hotmail sera vite oubliée.

wpDiscuz