Démocratie : que viennent faire les dirigeants dans cette galère ?

En ces temps de démocratie sous pression -entre Brexit, Trump et autres populismes- quel est le rôle des dirigeants d’entreprise dans la démocratie ? [Le blog d’Olivier de Pembroke] 

La caricature compare souvent le dirigeant à un dictateur plus qu’à un démocrate. Pourquoi les dirigeants d’entreprise iraient-ils donc se fourvoyer dans le combat – ô combien salutaire- pour plus de démocratie alors qu’ils risqueraient de perdre un pouvoir que beaucoup jugent tout puissant ?

Et pourtant…

Quand on y regarde de plus près, le dirigeant n’est rien d’autre qu’un citoyen comme les autres. Je dirais même plus, le dirigeant fait partie de cette catégorie de citoyens qui sont des acteurs privilégiés de la Société.

Certes, le dirigeant est avant tout acteur de sa « société » avec un petit « s » mais les deux – société et Société – se ressemblent tellement ! L’entreprise est en effet un exemple de micro-Société démocratique. Les experts du changement peuvent confirmer le fait qu’un projet dans une entreprise a toutes les chances d’échouer s’il n’emporte pas l’adhésion parmi les salariés. De même, l’entreprise a besoin d’échanger avec l’extérieur (clients, fournisseurs, …) pour perdurer. Tout comme les échanges économiques avec les autres pays sont indispensables à une nation ! On pourrait filer la métaphore en abordant les actions sociales, sociétales et environnementales des entreprises comparables aux actions nationales…

« Les dirigeants engagés ont la possibilité de s’impliquer politiquement et de devenir élus »

Les similitudes sont ainsi nombreuses et peuvent légitimer une place singulière pour les dirigeants dans le fonctionnement démocratique de notre pays.

Mais alors, quel rôle peuvent-ils jouer ?

Le système démocratique français pouvant encore être comparé à une pyramide (merci la centralisation !), les dirigeants d’entreprise peuvent, s’ils en ont la volonté, choisir d’agir par le sommet ou par la base.

L’action par le sommet est la plus classique. Les dirigeants engagés ont la possibilité de s’impliquer politiquement et de devenir élus (plus souvent au niveau local que national néanmoins), ou d’agir par l’influence ou le lobbying. L’autre axe est davantage dans l’air du temps. C’est par l’action citoyenne, que les dirigeants d’entreprise peuvent participer au renouveau démocratique au plus près des besoins du pays et de ses habitants.

Ils peuvent, par exemple, encourager leurs collaborateurs à s’impliquer dans des actions citoyennes en participant financièrement via du mécénat, des fondations d’entreprises ou en libérant du temps pour que les salariés puissent s’investir dans cette voie.

Au sein du Centre des Jeunes Dirigeants, les valeurs (responsabilité et solidarité, entre autres) et les piliers du mouvement (réfléchir, s’engager, expérimenter, …) nous poussent au quotidien dans le développement de la démocratie au sein de nos entreprises ainsi que dans l’action, à notre niveau et à la manière de la fable du Colibri, pour la démocratie dans notre pays.

Olivier de Pembroke – Tribune co-écrite avec Jean-Pierre Bouchillou, membre du Comité de Pilotage « Nouveaux modèles de société » et Président-Fondateur de Prévimétéo à Marmande (Nouvelle-Aquitaine)

Olivier de Pembroke

Agé de 39 ans, Olivier de Pembroke est depuis le 1er juillet 2016 le président national du Centre des jeunes dirigeants d'entreprise (CJD France). Il a choisi de placer le mandat national 2016-2018 du CJD sous le thème « Plus que des entreprises, des citoyens ! ». En parallèle, il dirige également l’entreprise TRADIFET, spécialiste du transport de marchandises depuis 1979.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Démocratie : que viennent faire les dirigeants dans cette galère ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz