En levant 7,5M€, les berlinois d’UNU veulent envahir la France avec leur scooter électrique

UNU, startup berlinoise dédiée à la mobilité urbaine et aux scooters électriques vient de lever 7,5€ auprès d’investisseurs renommés, dont certains de la Silicon Valley. Un financement qui va permettre à l’entreprise de commercialiser une version actualisée de son scooter électrique et de poursuivre son expansion française. 

Repenser les villes de demain. Après un lancement réussi de son scooter électrique en 2013, la startup vient de conclure un deuxième cycle important de financement. 7,5M€ que l’entreprise l’entreprise compte utiliser dans trois domaines : le lancement d’un scooter entièrement révisé, l’expansion sur les deux marchés de scooters les plus importants en Europe, à savoir la France et les Pays-Bas, ainsi que le développement de futurs produits.

« Après être devenue une marque de scooter électrique de premier plan en Allemagne, avec plusieurs milliers de clients et plus de 200 partenaires de services Bosch dans toutes les grandes villes, nous allons développer sous peu nos activités dans plus d’une trentaine de villes aux Pays-Bas et en France. Nous souhaitons remédier aux problèmes de mobilité liés aux grands centres urbains », commente Matthieu Caudal, co-fondateur d’UNU.

Des fondateurs dans le classement Forbes des entrepreneurs « 30 Under 30 » les plus prometteurs

Une idée qui a germé dans la tête des amis d’école Elias Atahi et Pascal Blum en 2012, pendant leurs études en Asie. Leur ambition était de rendre accessible à tous la ville dans son intégralité. En collaboration avec Mathieu Caudal, qui avait travaillé auparavant pour MAN et Volvo, l’équipe n’a mis que dix mois après sa constitution pour lancer un scooter électrique abordable et certifié TÜV, ressemblant à une Vespa, avec une autonomie de 50 km et une batterie portable.

Comme dans le cas de Tesla, les fondateurs vendent leurs scooters électriques sans intermédiaires, mais en faisant appel à des « pionniers », c’est-à-dire des ambassadeurs de la marque, avec lesquels les personnes intéressées peuvent convenir d’un rendez-vous pour faire un essai. Les scooters sont configurés en ligne et livrés directement de l’usine au pas de la porte du client. Grâce à ce concept, les fondateurs d’UNU ont figuré sur la liste 30 Under 30 du magazine Forbes qui sélectionne parmi les jeunes entrepreneurs européens les plus prometteurs.

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "En levant 7,5M€, les berlinois d’UNU veulent envahir la France avec leur scooter électrique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] En levant 7,5M€, les berlinois d’UNU veulent envahir la France avec leur scooter électrique est accessible sur […]

wpDiscuz