Tag: polagram

Petit entrepreneur deviendra grand, à Lille !

Claudia Henneberger, étudiante à Sciences Po Lille, et Adrien Deudon, étudiant à l’IAE Lille, représente cette jeune génération entreprenante qui prépare son envole dans la région. La première aiguise ses premières armes à l’école comme chef de projet de Réolille via l’association SIFE ; le second acquiert ses premières compétences d’entrepreneur au sein de la Junior Entreprise de l’école.

0 Partages

Conseil en environnement : objectif 400 000 € de CA à trois ans !

Pour cette première émission dédiée aux jeunes entrepreneurs, ils reçoivent Damien Vittaz, jeune cofondateur de Labelia Conseil Environnement. Il a spécialisé son entreprise dans l’évaluation et le conseil environnemental pour la réaliser des bilans Carbone, ou développer des services d’affichage environnemental ou d’éco-conception.

0 Partages

Le e-commerce de la mode : un marché qui inspire les jeunes entrepreneurs

On parle mode et e-commerce, aujourd’hui dans Wimoovjee, l’émission des jeunes entrepreneurs. Jeanne Coëffé, présidente et co-fondatrice de MonDéfilé.com, a choisi de créer son entreprise dans ces deux secteurs compliqués. Sa société a remporté, le mois dernier, la palme d’or du e-commerce de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris.

0 Partages

Sites de ventes privées : un marché saturé ?

On connaît bien la success story de Vente-privée.com. Depuis, des sites de ventes privées ont éclos partout sur le web et sont désormais très nombreux. Un marché ultra concurrentiel, sur lequel il faut se différencier et faire preuve de créativité.

0 Partages

Agence de communication de proximité: l’entrepreneuriat engagé

Les trois associés de Communikey veulent faire de la communication autrement. Être à l’écoute, proche des gens, ne pas les pousser à la consommation et pratiquer des tarifs accessibles pour un travail de qualité. Ce sont les credo d’Alexandre Renaud et de ses associés.

0 Partages

Buy one give one : une stratégie qui paye !

Pour chaque produit acheté par un client, l’entreprise offre son équivalent à une personne démunie. C’est ce qu’on appelle le « Buy one give one ». Et c’est l’idée qu’Antonin Chartier avait envie de développer.

0 Partages