Tag: serial entrepreneur

Philippe Hayat : ce virus qui contamine 100 000 entrepreneurs

« La joie d’entreprendre est contagieuse » explique t-il. Et sa vocation est de partager le virus de l’entrepreneuriat dans les écoles auprès des jeunes élèves. Auteur de l’ouvrage « Entreprenez ! », au éditions l’Archipel, en référence au désormais célèbre « Indignez vous » de Stéphane Hessel, il tient à rappeler qu’il « n’y a pas de fatalité » et que chacun peut choisir sa vie. En d’autres termes, après l’indignation, passez à l’action !

0 Partages

Société de sûreté, agence d’hôtesses, télécoms : le parcours d’une serial entrepreneuse

Linda Labidi reçoit Géraldine Gravis, co-fondatrice de TTS. Son entreprise s’est spécialisée dans les systèmes de contrôle d’accès, la vidéo surveillance -ou vidéo protection. De la détection automatique d’incidents pour des agglomérations au contrôle des accès pour les grands groupes, l’entreprise se développe sur de nombreux marchés. Pour completer son offre, l’entreprise s’est également lancée dans l’édition de logiciels dédiés à la sûreté.

0 Partages

« Pour être chef d’entreprise, il faut aimer les gens »

En 2010 naît l’aventure Myfacture.com, une entreprise co-fondée par Frédéric Coulais, notre invité ce jour sur Widoobiz. L’entreprise s’est spécialisée dans les logiciels de facturation en ligne et de gestion commerciale. La cible ? Les indépendants, auto-entrepreneurs, artisans et les TPE-PME.

Et les PME, Frédéric Coulais, il connait bien. Serial entrepreneur, avec même une entreprise revendue à Meetic, notre invité est un vieux routard de l’entrepreneuriat. Et en en bon expert du domaine il confirme que « pour être entrepreneur, il faut être un peu barge ». Il faut aussi « aimer les gens » explique t-il.

0 Partages

Serial entrepreneur : « je n’ai jamais eu l’envie d’une activité en particulier »

Patrick Gentemann, dirigeant de Call In Europe, un opérateur virtuel spécialisé dans le secteur de la téléphonie, est notre invité ce jour au micro de Widoobiz.

Au travers des questions de Stéphane Vincent et de sa playlist musicale, nous découvrons le parcours de ce serial entrepreneur aux entreprises d’envergure internationale. Cet homme, qui bosse de 14 à 16h par jour, explique que la fainéantise le pousse à innover.

0 Partages