Comment les startups s’espionnent entre elles ?

Les grandes entreprises ne sont pas les seules à s’espionner. Même les startups développent des trésors d’imagination pour connaître l’activité d’un concurrent. La preuve. 

Qui n’a jamais tenté de regarder par-dessus l’épaule de son voisin ? À l’école, comme en entreprise, la tentative de copie est bien présente. Pas besoin d’ailleurs d’être une marque mondialement connue comme Dior, Chanel ou Dolce&Gabbana pour être imitée. Il suffit d’avoir des concurrents.

Un jeu qui reste, jusqu’à preuve du contraire, totalement légal. Voici alors quelques astuces pour espionner son concurrent en toute tranquillité.

Logiciels de veille pour scruter l’activité des concurrents

Internet a permis à des petits malins d’inventer des outils tels que Hootsuite ou, tout simplement, Google Alerte. De cette manière, vous pouvez suivre en toute simplicité l’activité de personnes choisies sur les réseaux sociaux.

Un concurrent sort un nouveau produit ou lève des fonds ? L’entrepreneur est au courant dans la minute.

ChangeDetection, le logiciel pour scruter l’intérieur d’un site

Malheureusement, ces outils ne sont pas toujours efficaces. Aléatoires, imprécis, les entrepreneurs perdent parfois un temps considérable. Avec ChangeDetection, le dirigeant a la possibilité de faire une veille sur le contenu même d’un site. Il suffit qu’il change un contenu de son site pour être au courant. Très pratique quand on possède une activité dans le e-commerce.

Le fonctionnement est très simple. On inscrit le site du concurrent sur ChangeDetection.com et l’adresse du mail sur lequel on veut être alerté. La moindre évolution est ensuite transmise.

MonitorsBacklinks.com scrute les liens pointant vers les concurrents

Veille des concurrents en dehors des réseaux, veille sur le contenu du site et, maintenant, veille sur les liens entrants vers les sites concurrents.

Avec MonitorsBacklinks.com, l’entrepreneur reçoit par mail les nouveaux liens entrants vers les sites et comptes de vos concurrents. Des informations qui ne sont cependant pas gratuites. Pour bénéficier de sa technologie, l’entreprise va débourser près de 20 dollars par mois.

Mais, il n’est pas le seul. Les entrepreneurs peuvent très bien passer par OpenSiteExplorer ou Majestic SEO.

Le salon professionnel

Tous les bons espions industriels le savent : le salon professionnel est l’endroit stratégique pour obtenir des informations sur un concurrent. Sur un terrain neutre, les langues se délient. Surtout, s’il y a en plus des soirées.

Les premières cibles restent en priorité les stagiaires, apprentis ou jeunes salariés. Peu au courant des procédures et des concurrents, ils ont tendance à en dire plus que ce qu’il faudrait. C’est la raison pour laquelle, il est vital de briefer l’équipe au début du salon : qu’est-ce qu’ils peuvent dire ou non ? Quelle est la limite à ne jamais franchir ?

Certains entrepreneurs ou salariés vont même jusqu’à voler des smartphones. Numéros, mails, échanges, cela peut coûter très cher à l’entreprise.

Le faux client

Pourquoi le cacher ? Beaucoup d’entreprises, en particulier dans l’industrie, ont développé une méthode de camouflage. Toujours lors d’un salon professionnel ou d’un événement, une personne se fait passer pour un client lambda, alors qu’il est votre concurrent.

En passant pour un éventuel client, il pose beaucoup de questions : « comment pouvez-vous m’aider ? Quels sont vos prix ? Si je vous parle d’un sujet : qu’est-ce que vous pouvez me proposer ? »

Sachez une chose : on sous-estime toujours ses concurrents.

Tancrède  Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire
  1. Malheureusement, les backlinks de sujet et surtout négatifs backlinks est toujours considéré comme trop peu de référenceurs et webmasters.
    Nous avons, il ya quelques jours un nouvel outil, de backlink gratuit lancé (http://www.backlink-tool.org ), avec laquelle vous pouvez analyser les backlinks les plus pertinentes et opportunes et métriques pouvez enregistrer ou vous connecter. Je serais très heureux si l’outil également vous et vos lecteurs est précieuse et offre une bonne aide. À propos de commentaires que je serais heureux.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux