Comment manager une personne immorale ?

Sans trop savoir comment, les entrepreneurs se retrouvent coincés avec des collaborateurs dont le code moral ne correspond pas avec celui de l’entreprise. 

Appât du gain à tout prix, tendance à semer la zizanie ou à s’attaquer à plus faible que soi. Tout le monde a rencontré une fois au cours de sa vie ce type de personnalité néfaste. Problème, dans le milieu de l’entreprise les entrepreneurs ont beaucoup de mal à les gérer. D’autant que « beaucoup vivent sous l’illusion que les employés sont en général éthiques », explique le Dr Thomas Chamorro-Premuzic au magazine Harvard Business Review.

Le comportement à adopter n’est pas simple à trouver. Trop d’entrepreneurs confondent éthique avec performance. Est-il possible par exemple que Jérome Kerviel a exercé son métier de manière morale ? Difficile à démontrer. Afin de cadrer au mieux les collaborateurs qui ne possèdent pas un code moral indestructible, le professeur donne alors plusieurs conseils aux dirigeants.

Manager par l’exemple

Tous les entrepreneurs connaissent ce principe. Encore faut-il le pratiquer. Différentes études ont montré que la « moralité » du dirigeant impacte énormément le comportement de ses collaborateurs et de la société. « Si vous voulez que vos employés agissent de manière éthique, soyez-le également », ajoute Chamorro-Premuzic.

L’expert en psychologie des affaires conseille également aux dirigeants d’associer les personnes les plus « friables » au niveau moral à ceux qui ne dérogent jamais à leurs règles.

Les pousser à s’engager au sein de l’entreprise

Le professeur explique que la satisfaction du travail dépend du comportement de l’employé pendant ses heures de bureau. En clair, à son niveau d’engagement au sein de l’entreprise. « Même les personnes les moins éthiques ont tendance à mieux se comporter moralement, s’ils s’engagent dans le travail », indique-t-il.

La nature de la mission est également importante. « Donner aux employés des tâches importantes les valorise. Traitez-les comme des adultes et ils se sentiront obligés d’agir en citoyens, même si ce n’est pas dans leurs habitudes », raconte Chamorro-Premuzic.

Mettre en place des entraînements éthiques

Bien que la hiérarchie de valeurs soit déjà clairement établie chez la plupart des adultes, l’entreprise peut les influencer sur la façon de prendre des décisions. « Le Centre des Ressources éthiques montre que les entreprises qui mettent en place des programmes de promotion de choix éthiques dans le cadre du travail améliorent la satisfaction des collaborateurs ».

Contrôler leur environnement

L’entrepreneur ne peut changer la personnalité de ses employés. En revanche, ils ont entre leurs mains le fonctionnement de leur entreprise. Or, comme le rappelle le professeur, « tout le monde a un côté sombre, mais ces facettes surgissent souvent dans un environnement toxique ».

Une seule solution : accentuer la surveillance. « Les managers peuvent aider ceux qui ont le plus de mal à s’autodiscipliner en les surveillant et contrôlant un peu plus ».

C’est aussi cela le travail d’un manager.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire
  1. Bonjour,
    C’est le 1er avril ? « Une seule solution : accentuer la surveillance. « Les managers peuvent aider ceux qui ont le plus de mal à s’autodiscipliner en les surveillant et contrôlant un peu plus ». » Votre perception de l’entreprise ressemble fortement à un camp de rééducation disciplinaire de Pol Pot.
    Prendre également comme exemple l’histoire de Jérome Kerviel est tout aussi peau de banane. Est-ce éthique que de mettre en place des services de trading spéculatifs ? Le reproche fait à Kerviel est une question d’échelle pas de choix d’action.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux