Comment renvoyer un employé qui ne fait plus l’affaire ?

Tout le monde n’est pas forcément à la hauteur des exigences des dirigeants. Il est donc préférable de s’en séparer. Une phase très délicate.

La Grèce est comme un salarié en difficulté. Toujours en queue de peloton, ses managers européens multiplient les réunions pour redresser la barre. Mais les années passent et les problèmes restent. Toutes les solutions ont été testées. Sans succès. Que faire alors ? Tout simplement ce qu’aurait fait n’importe quel chef d’entreprise : renvoyer la Grèce de la zone euro.

Attention cependant à être sûr de votre coup. La France ne badine pas avec le Code du travail. Si vous voulez renvoyer quelqu’un, il faut monter un dossier complet.

Comment justifier une insuffisance professionnelle ?

L’entrepreneur peut licencier au motif de l’insuffisance professionnelle, à condition de pouvoir le prouver. Les faits doivent être objectivement précis et vérifiables. Il faut en plus prouver que les faits imputés sont de la responsabilité du salarié.

L’entreprise est capable de prouver les multiples erreurs, échecs, incompétences, absences de contact avec la clientèle pour tous les postes de commerciaux. L’employé en question est aussi continuellement en retard.

Est-ce que vous comprenez le sens profond des règles en vigueur ?

Dans l’idéal, une entreprise a intérêt à se faire assister par un avocat. Ne serait-ce que pour éviter les vices de forme. Dites-vous que l’employeur ne possède jamais le bénéfice du doute aux yeux des magistrats.

Respectez alors scrupuleusement la procédure de licenciement. Le Code du travail cherche avant tout à sauver les emplois, donc les employés. Enfin, soyez absolument irréprochable sur les termes utilisés. Un motif « d’insuffisance professionnelle » n’équivaut pas à une « inaptitude ».

Dernière chose, un employé ne peut être renvoyé sur un motif discriminant aux yeux de la loi : genre sexuel, âge, religion, etc. Cela semble évident, mais ça ne l’est pas.

Êtes-vous transparent ?

Il n’est jamais simple d’annoncer à quelqu’un son renvoi. Pas besoin cependant de lui raconter des histoires. L’entrepreneur doit être 100% transparent. Expliquez-lui, sans aller trop dans le détail, les raisons qui ont justifié votre décision. Prenez des exemples concrets de son « insuffisance » sur le poste de travail. Pas besoin non plus de l’enfoncer. Vous devez rester pédagogue.

La perte d’un travail reste un traumatisme pour l’employé. Essayer de rester le plus possible dans l’écoute. Enfin, faites en sorte qu’il ait du temps pour trouver une autre activité. Ce n’est pas parce qu’il a raté sa mission qu’il doit en pâtir à l’avenir.

Ne vous attendez pas non plus à être aimé en retour. Les échanges sont parfois violents : cris, pleurs, gestes brusques. Attendez-vous à tout. L’important, c’est de rester calme.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux