À quoi reconnaît-on un employé extraordinaire ?

Impossible de rater le tire au flanc, le mauvais ou le débutant. En revanche, on peine toujours à trouver les pépites au sein de son entreprise. Voilà cinq signes distinctifs de l’employé modèle.

employé extraordinaire
Pas facile de reconnaître un salarié extraordinaire

Seul au monde. Parfois, l’entrepreneur ne se sent pas entouré comme il le souhaiterait. Pas assez créatifs, ni réactifs, et bien souvent égocentriques, les employeurs ne se sentent pas assez aidés par ceux qui les ont recrutés. À l’exception de lui ou elle qui, sans révolutionner le monde, améliore l’entreprise. Comment les reconnaître ? C’est simple…

Ils ne sont pas comme les autres…

Non pas qu’ils se déplacent par la lévitation ou dégagent autour d’eux un halo de lumière. Non ! Un collaborateur extraordinaire possède un caractère tout simplement « en dehors de l’ordinaire ». Taquin, irrévérencieux, rafraichissant, sympathique. A chaque fois, ils pimentent l’atmosphère de travail.

Généralement, ce sont eux qui remettent en cause les processus existants.

… mais s’adaptent parfaitement à l’esprit d’équipe

L’employé extraordinaire saura masquer sa personnalité quand il le faudra : avant un rendu, lors d’une réunion d’équipe ou d’un « rush » inopiné. Instinctivement, il comprendra à quel moment il est indispensable de se fondre dans l’organisation de l’entreprise.

Et ça, c’est inestimable aux yeux de l’entrepreneur. Trop de collaborateurs mettent leur égo au-dessus du bien être de l’entreprise. L’employé extraordinaire, lui, sait s’arrêter à temps. C’est rare.

Il se met en avant pour ses collègues

Engoncé dans sa liste des tâches, son quotidien, le collaborateur lambda a tendance à oublier ce qu’il se passe à côté de lui. Résultat, mis bout à bout, plus personne ne se préoccupe du bien être de son voisin et, au final, des salariés de l’entreprise. Or, qu’on le regrette ou non, le dirigeant ne peut pas tout anticiper.

Le collaborateur extraordinaire se mettra en avant pour mettre sur la table un problème que personne ne veut oser aborder avec les dirigeants. Il est la courroie de transmission indispensable lorsque vous souhaitez être entendu de l’intégralité de l’équipe.

Il félicite ses collègues

Quand l’ensemble de l’équipe nuancera la réussite d’un projet, par indifférence, mesquinerie ou jalousie, l’employé extraordinaire, lui, félicitera publiquement la personne responsable du triomphe.

Lui sait que la réussite d’un collaborateur contribue au bien de toute l’entreprise. « Si on ne félicite pas ceux qui réussissent. Pourquoi les autres se bougeraient-ils ? » se dit-il.

Il cherche toujours à faire mieux

Jamais satisfait du résultat, l’employé modèle cherche toujours à améliorer les process qui l’entourent. Et le pire, c’est qu’on n’a même pas besoin de lui demander. Il le fait tout seul. Pourquoi ? Parce que l’employé extraordinaire est poussé par une force intérieure que l’on ne peut résumer au « goût du travail bien fait ».

Vous l’avez compris, l’employé extraordinaire est généralement un entrepreneur en herbe. À vous de le hisser.

Tancrède Blondé

 

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux