Business : les choses à ne jamais faire sur Twitter

Avec l’omniprésence des réseaux sociaux, on oublie parfois que Twitter n’est pas tout à fait comme les autres.

ne pas dire sur twitter
Twitter peut aussi devenir un outil de destruction massive

« To tweet or not To tweet ? » Voilà la question, à laquelle répond Ted Prodromou, auteur du livre Ultimate Guide to Twitter for Business. Car, à la différence de Facebook, aux publications quadrillées et de Linkedin, formatée aux normes de la vie de bureau, Twitter est un médium absolument public. Et ça, ça change tout !

Autrement dit, à moins que vous ne possédiez beaucoup de followers, ce qui vous permet d’effacer sans risques un tweet un peu trop assassin, vous ne disposez d’aucune porte de sortie. Il suffit qu’une personne le reprenne et le tweet continuera de circuler indéfiniment sur le web. Ajoutez cela au fait que votre compte Twitter soit synchronisé à tous vos réseaux sociaux professionnels, et tout le monde pourra scruter les interjections, plus ou moins heureuse, d’un entrepreneur.

Raison pour laquelle, afin de ne pas le regretter, Ted Prodromou incite les twittos à considérer trois paramètres avant de gazouiller :

Ne parlez pas uniquement de vous, votre vie, votre œuvre

C’est bien de raconter son aventure entrepreneuriale, mais point trop n’en faut. Twitter reste avant tout un média de partage de liens d’informations. Alors, bien entendu, un tweet drôlatique sur un point précis de la vie en entreprise fera toujours son petit effet. De là à en faire 15 par jour… Non, vous n’animez pas le compte de Gad Elmaleh.

La clé de succès sur Twitter, c’est de s’intéresser à l’autre. Adressez-vous à quelqu’un, échangez un lien que vous supposez intéressant pour lui. En retour, non seulement il vous suivra mais vous recommandera à sa communauté de followers.

Posez également des questions et attendez leur réponse. Le meilleur, à ce jour, pour fidéliser une communauté de Twittos zappeur.

Ne twittez pas pour rien…

« Ah là, là, mais il est où le printemps  #jenaimarredelhiver ». Tweet passionnant… Surtout pour une communauté de professionnel qui attend de vous une expertise ou, mieux, un point de vue intéressant sur vos champs de compétences.

Encore une fois Twitter n’est pas Facebook. Jusqu’à preuve du contraire, vous ne pouvez limiter la diffusion de vos tweets.

Pour ne plus vous tromper, posez vous à chaque fois la question : « Dirais-je cela en soirée networking ? » Si non, ne le tweeter pas.

Que dirait-votre mère / père ?

Ca a l’air évident.  Et pourtant… trop d’entrepreneur se laissent emporter sur Twitter. La faute à la virtualité qui trompe les twittos. Imaginez un peu : c’est comme si tous les automobilistes, coincés autour de vous dans l’embouteillage, pouvaient entendre les kilomètres d’insanité que vous proférez à la terre entière… Pas très vendeur

Résultat, Ted Prodromou finit par cinq conseils de base :

–          Ne vous lancez pas dans un tweet-clash

–          Ne vous disputez pas en ligne avec un client mécontent

–          Ne tweetez pas votre vie privée (certains le font encore)

–          Ne tweetez pas sur un sujet hautement sensible (politique, religion, histoire)

–          Ne dénigrez jamais vos concurrents

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

3 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux