Créer sa société à Singapour : 10 choses que vous devez savoir

A bien des égards Singapour est un modèle de réussite. Depuis son indépendance en 1965, la cité-état connait une réussite hors-norme. L’équipe du W Project a passé 3 semaines au cœur de la ville pour comprendre pourquoi elle attire entrepreneurs et entreprises du monde entier. Les 10 choses à en retenir : 

singapour-drapeau1- N°1

Depuis 2 ans, Singapour est n°1 au classement « Facilité à faire des affaires » de la Banque Mondiale. 1ère place du monde pour le commerce transfrontalier, 4ème pour la création d’entreprise c’est aussi la 1ère place financière d’Asie du Sud-Est et le 2ème pays le plus compétitif au monde (Global Competitiveness Report). Singapour est aussi citée en exemple pour l’efficacité de sa fonction publique et son administration.

2- Une position stratégique

La position géographique de Singapour en fait l’un des principaux carrefours d’Asie du Sud-Est, véritable voie de passage entre l’océan indien et le pacifique. Depuis Singapour on peut facilement rayonner sur la Malaisie, l’Indonésie, la Thaïlande, la Birmanie, les Philippines, le Laos et le Cambodge… Quand on connaît le potentiel de ces pays, la position de Singapour est idéale.

3- Un modèle de développement 

Singapour c’est avant tout un modèle de développement qui a su faire de ses handicaps de véritables atouts. La ville manque d’espace ? Elle décide de se développer sur la mer. La ville manque d’eau ? Elle est aujourd’hui un des leaders mondiaux dans le recyclage d’eaux usées et eaux de mer. Les exemples sont légions pour une ville qui a choisi d’ériger la connaissance comme richesse numéro 1.

4- Une société plurielle, une ville cosmopolite 

En 2012, plus de 38% de la population, vivant à Singapour est étrangère. Au sein de la population la majorité est d’ethnie chinoise (75%) suivi par les Malais (13,4%) et les Indiens (9,2%). Un multiculturalisme qui se retrouve dans les quartiers de Little India, China Town dans les rues d’Arab Street ou les bars et restaurants occidentaux de Club Street.

5- Se préparer à la concurrence 

Qui dit ville cosmopolite dit concurrence. Préparez-vous à une compétition féroce pour l’emploi comme pour l’entrepreneuriat, avec plus de 75% des résidents de plus de 25 ans qui possèdent un niveau d’études secondaire ou supérieur. D’ailleurs, on vient à Singapour pour travailler, l’autorisation de séjourner sur le territoire étant conditionnée à l’obtention d’un emploi pour les étrangers (hors résidents permanents).

6- Attention, Visa

Depuis 2012, une des difficultés pour les français notamment est d’obtenir un visa, le gouvernement souhaitant limiter l’arrivée de nouveau immigrant sur le territoire. Pour les entrepreneurs, il existe l’EntrePass qui requiert des conditions bien particulières : 50 000 $ de capital, moins de 6 mois d’existence, 30% au moins du capital détenu par l’appliquant et certains secteurs interdits.

7- Un marché intérieur étroit 

Avec seulement 5,3 millions d’habitants recensés en 2012 le marché intérieur de Singapour est étroit. Il faut donc penser son business à Singapour sous deux prismes.

1- Une population aisée avec un PNB par habitant de 38 000 US$ au niveau des pays occidentaux.

2- Une économie ouverte sur l’extérieur (50% des exportations de Singapour sont des réexportations) soutenue par des infrastructures de grandes qualités (1er port mondial de conteneur, aéroport moderne…)

8- SINGAPOUR – FRANCE : les chiffres

A Singapour vous n’arriverez pas dans un environnement totalement étranger :

– 9940 Français habitant à Singapour (inscrits au Registre consulaire en décembre 2012).

– ¼ de cette communauté travaille pour des sociétés françaises.

– Près de 450 implantations de sociétés françaises.

– 159 entrepreneurs français installés.

– La présence d’écoles telles que l’Insead, l’ESSEC ou encore l’Edhec.

9- Une fiscalité avantageuse 

La fiscalité à Singapour est particulièrement favorable aux contribuables, particuliers ou entreprises. Pour les résidents le taux d’imposition sur le revenu varie entre 0 et 20% et pour les non-résidents il est de 15%. Pour les sociétés, le taux est fixé à 17% depuis 2010.

10- Les secteurs à fort potentiel 

Ayant désormais une économie du niveau des pays les plus développés, Singapour souhaite continuer sa « success story » en se positionnant comme un pôle de savoir et d’innovation au niveau mondial. Plusieurs secteurs sont donc considérés comme stratégiques :

– Biotechnologies

– Enseignement

– Finance, banque, assurance

– Hôtellerie/ Restauration

– IT

– Luxe

– Logistique

– Recherche scientifique

Vous pouvez vous renseigner sur le développement à venir des 20 prochaines années auprès de l’Economic Development Board et ce sur n’importe quel secteur…

 

Vous êtes prêts ? Alors, c’est parti !

 Thomas Nanterme & Brice de Matharel 

The W Project

Contributeur

Fondé par Brice de Matharel et Thomas Nanterme, le W Project est une association qui part à la rencontre des français de l’étranger dans 14 pays pour partager leur expérience et construire la première plateforme dédiée à l’entrepreneuriat à l’étranger. http://www.wproject.fr/

3 Commentaires
  1. Merci pour cet éclairage très intéressant. Pour avoir travaillé là-bas pendant 9 mois en 1997, je confirme que Singapour vaut vraiment le détour même si tout n’est pas rose non plus.

    Les risques géo-politiques (coincé entre l’Indonésie et la Malaisie), les risques naturels (incendies massifs il y a quelques semaines et dengue importante actuellement) doivent être des paramètres à prendre en compte.

    Une question qui n’a pas été abordée et qui intéresse beaucoup de startup FR, c’est comment aller développer sa startup là-bas. Vous décrivez le cas où l’on part from scratch mais quid d’une boite ayant déjà 3-4 ans d’existence?

    Mathieu Destrian
    CEO Intellinium

    1. Bonjour Mathieu,

      Merci pour vos ajouts concernant les risques géo-politiques et naturels de la région!

      Pour ce qui est d’une boîte ayant déjà 3-4 d’expérience se posent 3 questions/défis majeurs :
      1- La taille du marché intérieur.
      2- La capacité à trouver des financements. Il y a peu d’acteurs à Singapour pour financer des montants supérieurs à 1 million.
      3- La capacité à retenir ses employés qui n’hésitent pas à changer d’entreprise pour des conditions plus avantageuses ou plus de prestige.

      Brice de Matharel & Thomas Nanterme
      W Project

  2. Bonsoir,

    Nous ouvrons des comptes offshore personnels et professionnels toutes juridictions, anonymat garanti à 100 %. la banque ne connaît pas votre identité, très peu de formalités, les fonds sont garantis par une grande banque européenne, pas de lettre de référence bancaire, pas d’échange automatique d’informations prévu par l’OCDE.

    Compte ouvert gratuitement en ligne en 5 minutes, pas de déplacement.
    Merci de consulter notre site.
    FINOR
    http://www.finor-img.com

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux